Tous les articles par Shaolin Nantes

Shaolin Yin Shou Gun – Le baton « Yin » de Shaolin 少林阴手棍

Le « maniement souple du bâton »1 de Shaolin

Shaolin est très connu pour le maniement du bâton. Cet article a pour objectif de vous présenter la forme la plus connu à Shaolin: Shaolin Yin Shou Gun 少林阴手棍

Maitre Shi Heng Jun et ses disciples pratiquant Yin Shou Gun
Maitre Shi Heng Jun et ses disciples pratiquant Yin Shou Gun

La formule suivante présente l’art du bâton de Shaolin:

少林著于棍,练棍要稳准;
扎步要如钉,动步快如风;
棍下有力量,四两拨千斤;
练棍要臂力,气要往下沉;
一动要换气,二动要随身;
气随棍而走,气随棍而出;
箭步如登山,收气要平安。

Traduction:
Shaolin est connu pour son bâton, l’entrainement au bâton doit être précis et sûr ;
Le pas percant (zha bu 扎步) doit être comme un clou, les déplacements rapides comme le vent ;
Le bâton demande de la force, 200 grammes (4 liang (4X50g)) peuvent venir à bout de mille livres (500kg) ;
L’entrainement au bâton demande de la force dans les bras, le souffle doit être dirigé lourdement vers le bas ;
Un mouvement doit changer le souffle, deux mouvements doivent suivre le corps ;
Le souffle suit le bâton en avançant, le souffle suit le bâton en sortant ;
Le pas fusant (jian bu 箭步) comme gravir la montagne, la respiration doit être paisible.

Un grimoire de Shaolin dit également:

少林棍法天下扬, 十三棍僧救唐王.
紧那罗王烧火棍, 击退千百红巾军.
月空棍棒更神奇, 所向披靡鬼丧魂.
痛打倭寇染地红, 江南百姓享太平.

Traduction:
Les techniques de bâton de shaolin sont célèbres dans le monde entier,

Les 13 moines au baton (十三棍僧) ont secouru l’empereur de la dynastie Tang (唐王).
Le maitre Jin Na Luo Wang (紧那罗王) (a créé) Shao Huo Gun (烧火棍),
a repoussé l’armée très nombreuse des turbands rouge (红巾军).
Le bâton de Yue Kong (月空) (donne) un extrême avantage magique,
tout succombe à son assaut, (même) les fantômes et les mauvais esprits.
Frapper douloureusement les pirates japonais (wo kou 倭寇) (jusqu’à) colorer le sol en rouge,
(et) beaucoup de personne du Jiang Nan (江南, les régions situées au sud du fleuve Jiang) jouiront de la paix.

Le « maniement souple du bâton »  est la forme la plus ancienne et la plus représentative de l’art du bâton de Shaolin. Il possède une particularité évidente par rapport aux autres styles de bâton de Shaolin. Ce que nous entendons par « souple » est le fait de démontrer un style de contre-attaque opposé à un mouvement, il ne se réfère pas à la pensée logique normale pour évoluer dans la pratique, souvent nous pouvons deviner les mouvements suivants. Mais le résultat de cette anticipation sera faux, car le « maniement souple du bâton » se focalise sur les feintes. Par exemple si on veut taper en haut on tapera en bas, prévenir à l’Ouest et attaquer à l’Est,  soudainement à gauche puis à droite, laissant l’opposant douter sur ses  intuitions et donc dans l’incapacité de prévoir une défense.

1 « Yin » est un mot venant du principe du Yin et du Yang venant des écrits du « Yi-jing » . Ce mot indique la lune, l’obscurité, le noir, le sexe féminin, etc… en opposition au terme « Yang » qui indique le soleil, la clarté, le blanc, le sexe masculin, etc… . Dans les arts martiaux le « Yin » s’apparente souvent à la souplesse des mouvements et s’oppose donc à la dureté. Mais dans les arts martiaux chinois il n’y a pas de « Yin » sans « Yang » donc pas de souplesse sans dureté. Même si ce style est donc d’apparence très souple les attaques n’en resteront pas moins dures et puissantes. C’est un style de maniement du bâton typique de shaolin.

Le traité traditionnel de Yin Shou Gun:

少室棍法挪威传, 威力本是悟空传.
金鸡独立打上下, 风扫落叶打一片.
泰山压顶劈华山, 左右撩阴似风卷.
夜叉探海扎千丈, 出梢猛如怒放箭.
横进如就梭往返, 鹞子翻身霎钻天.
猿猴束身卧枕势, 诱敌遭击丧黄泉.
二十六式阴手棍, 少林武艺不轻传.

Traduction:
Les techniques de baton de shaolin ont été transmises par le majestueux Nuo (Jin Na Luo Wang),
La force de ces techniques a été créée par WuKong 悟空 (le roi singe).
Le coq d’or se tient sur une patte et frappe en haut et en bas,
Le vent balaye les feuilles et frappe les alentours.
Appuyer sur le sommet de TaiShan et séparer en deux le HuaShan,
Frapper de bas en haut (Liao) les parties (Yin) comme un tourbillon.
YeCha (夜叉 une divinité Indienne) pique dans la profondeur de la mer, pointé férocement comme une flèche décochée.
Frapper horizontalement en aller/retour comme une navette (utilisé sur les anciennes machines à tisser),
Le busard se retourne tout d’un coup et perce le ciel.
Le gibbon se rétracte (et utilise) la technique « s’allonger sur l’oreiller » (Wo Zhen 卧枕),
Tu amadoues les ennemies pour leur prendre la vie.
Les 26 techniques de Yin Shou Gun ne se transmettent pas à tout le monde.

Explication théorique de Yin Shou Gun
Explication théorique de Yin Shou Gun

Yin Shou Gun 阴手棍 exécuté par Shi Miao Hai 释妙海 disciple de maitre Shi Heng Jun 释恒君:

© Copyright Shaolin Nantes.

Shaolin Tai Zu Chang Quan – la boxe longue de l’empereur Tai Zu 少林太祖长拳

少林太祖长拳 Shaolin Tai Zu Chang Quan – La boxe longue de l’empereur Tai Zu

Cet article présente une boxe très connue et très répandue dans le gongfu de Shaolin: La boxe longue de l’empereur Tai Zu – Shaolin Tai Zu Chang Quan 少林太祖长拳.
Un des experts incontournables de cette boxe est maitre Shi Heng Jun, très respecté à Shaolin pour la maitrise de cette dernière. Le but de l’article est de vous la présenter de manière exhaustive.

Présentation de la boxe:

Après avoir étudié les arts martiaux à shaolin, l’empereur de la dynastie SONG 宋代, Zhao Kuang Yin 趙匡胤 (qui se faisait appeler l’empereur Tai Zu 太祖), a créé sa boxe : Tai Zu Chang Quan 太祖长拳.
Cette technique s’exerce sur une ligne,  dans un petit espace (il est dit « l’espace d’un bœuf allongé sur le sol» 卧牛之地). Cette boxe

Maitre Shi Heng Jun 释恒君
Maitre Shi Heng Jun 释恒君

déploie sa force dans les combats à courte distance. Grâce à sa manière étrange, à sa grande puissance, les adversaires sont déroutés et ne peuvent réagir.

Légende:

Durant la période  des Cinq Dynasties et des 10 Royaumes Wǔ Dài Shí Guó 五代十国, les héros régionaux sont venus au temple de Shaolin 少林寺 pour  assister au rassemblement des arts martiaux. Zhào Kuāng Yìn 趙匡胤, qui devint le fondateur de la dynastie des Song 宋代, avait assisté à cette rencontre et s’est inspiré de la boxe Chang Quan (Chang Quan 长拳) du temple de Shaolin. La boxe longue (chang quan 长拳) est abondante dans le contenu, rationnelle en attaque défense et variée dans les mouvements. Cette forme se concentre sur la faisabilité martiale et est également une bonne stratégie dans le combat au corps à corps. Elle a été largement pratiquée et le plus souvent par les moines du temple des dynasties successives. Elle a également été nommée les 32 mains du corps à corps de Shaolin (Shaolin San Shi Er Shou Duan Da 少林三十二手短打). Dans les manuscrits de Shaolin, il est dit que la boxe longue (Chang Quan 长拳) correspond au combat au corps à corps (Duan Da 短打) et que le combat au corps à corps (Duan Da 短打) est la boxe longue (Chang Quan 长拳). Le Chang Quan est une boxe célèbre des arts martiaux de Shaolin et elle est très répandue.

Les particularités et la stratégie de la boxe Tai Zu Chang Quan
少林太祖长拳的特点与战略 :

套路严谨、动作舒展、招式鲜明、
步法灵活、刚柔相济、虚实并兼、
行拳过步、长打短靠、爆发力强。

套路严谨 – Tào lù yán jǐn : le Taolu est rigoureux
动作舒展 – Dòng zuò shū zhǎn : les mouvements sont amples
招式鲜明 – Zhāo shì xiān míng : les techniques sont claires
步法灵活 – Bù fǎ líng huó : les déplacements sont agiles
刚柔相济 – Gāng róu xiāng jì : le ferme et le souple s’entraident mutuellement
虚实并兼 – Xū shí bìng jiān : le réel et l’irréel sont indissociables (utilisation de feintes)
行拳过步 – Xíng quán guò bù : l’action des poings (est générée) à travers les postures
长打短靠 – Cháng dǎ duǎn kào : frapper à longue distance et percuter à courte distance
爆发力强 – Bào fā lì qiáng : l’explosion et l’expulsion de force sont puissantes

Sa puissance et sa force sont déployées dans les techniques « appuyer » Chēng 撑, « bloquer » Lán 拦, « trancher » Zhǎn 斩, « coincer » 卡, « relever » liāo撩, « éclater » bēng 崩.
Dans les manuscrits de Shaolin, il est dit :

“囚身似猫,抖身如虎,行似游龙,动如闪电”

囚身似猫 – Qiú shēn shì māo: emprisonner (se contracter/se retracter/mettre sous tension/bander) le corps comme un chat
抖身如虎 – Dǒu shēn rú hǔ : ébrouer le corps comme un tigre
行似游龙 – Xíng shì yóu lóng : se déplacer comme un dragon
动如闪电 – Dòng rú shǎndiàn : se mouvoir comme un éclair.

La boxe Tai Zu est différente entre le nord et le sud de la Chine.

Dans le nord, il est dit que les techniques sont plus amples et plus dures, que la taille et les jambes sont agiles, que les techniques des membres supérieurs et inférieurs sont utilisées simultanément, que les techniques sautées sont magnifiques et que les feintes sont très utilisées. Les attaques sont enchainées tout en avançant. Quatre mots sont utilisés pour définir le Tai Zu du Nord :

  • 长 – Cháng : long/ample
  • 疾 – Jí : rapide/vif
  • 硬 – Yìng : ferme/dur
  • 变 – Biàn : versatile (beaucoup de changement)

Dans le sud, il est dit que les techniques sont compactes et de petite amplitude, avec peu de techniques sautées, et avec beaucoup de techniques des membres supérieurs. Cinq mots sont utilisés pour définir le Tai Zu du Sud :

  • 刚 – Gāng : ferme/dur
  • 猛 – Měng : féroce
  • 紧 – Jǐn : étroit/serré
  • 稳 – Wěn : stable
  • 小 – Xiǎo : petit

La boxe Tai Zu Chang Quan pratiquée à Shaolin et présentée dans cet article fait partie de la branche du Nord.

En Tai Zu, lorsque vous combattez, vous devez respecter les 8 points suivants :

  • 胆 – Dǎn : Être courageux
  • 力 – Lì : Avoir de la force
  • 功 – Gōng : Mettre en application votre habilité que vous avez durement travaillée
  • 气 – Qì : Utiliser la respiration
  • 巧 – Qiǎo : Être habile
  • 变 – Biàn : Être versatile
  • 奸 – Jiān : Être rusé
  • 狠 – Hěn : Être cruel/féroce/impitoyable

Avant d’attaquer, il est dit :

“审势观察细留神,逢弱直冲入中门,遇强避锋绕步锤”

审势观察细留神 – Shěn shì guān chá xì liú shén
Observer et examiner minutieusement, prenez garde,
逢弱直冲入中门 – Féng ruò zhí chōng rù zhōng mén
Si l’attaque (de l’ennemi) n’est pas puissante, rentrer dans la porte centrale
遇强避锋绕步锤 – Yù qiáng bì fēng rào bù chuí
Si l’attaque (de l’ennemi) est puissante, déplacer vous pour l’éviter puis marteler (attaquer)

Les mains et les déplacements s’enchainent simultanément 手步相连, le haut et le bas sont unifiés 上下相随, attaquer dès que l’occasion se présente, dès que vous voyez une ouverture jetez-vous dessus. Il faut utiliser la force de l’ennemi pour le contrôler.
Les techniques sont à la fois défensives et offensives, il est dit :

虚中寓实,实里含虚,一式多变

虚中寓实 – Xū zhōng yù shí : dans l’irréel demeure du réel
实里含虚 – Shí lǐ hán xū : dans le réel, il y a de l’irréel
一式多变 – Yī shì duō biàn : une technique a beaucoup de versatilité (de changement/d’applications)

Entrainement spécifique :

Enfin, il existe un travail spécifique pour s’entrainer à la boxe Tai Zu. Ce travail est divisé en deux grands groupes. Il y a les trois parties importantes Sān xíng 三型 et les cinq habilités spécifiques Wǔ gōng  五功.

Les trois parties importantes Sān xíng “三型” sont les suivantes :

  • 头 – Tóu : la tête
  • 手 – Shǒu : les mains
  • 步 – Bù : les déplacements

Les cinq habilités spécifiques Wǔ gōng “五功” sont les suivantes :

  • 臂 – Bì : les bras
  • 腿 – Tuǐ : les jambes
  • 腰 – Yāo : la taille
  • 桩 – Zhuāng : le travail postural
  • 气 – Qì : la respiration

Il existe un traité martial présentant les caractéristiques de la boxe Tai Zu Chang Quan. Le traité est le suivant :

少林长拳颂

少林长拳太祖留传    行家一见从不低贬   内容丰富浑厚无端    遇敌制胜变化万千
姿驾壮丽雄伟刚健    启示酒脱虎威神颜   名曰短打类归虎拳    动恃爪牙追扑直前
手眼身步精气力功    计为八法最为重用   动作要求有形无形    轻重缓急节奏分明
囚身似猫抖身如虎    行时如龙动时象闪   声音如雷气发丹田    力注掌心霹雳惊天
牙咬断筋舌能脆齿    运气还顶发能冲冠   头颈要领肩颈要砸    内外要合裆根要下
阴阳气功高超技能    抖劲发力疾速机灵   一举一动一动一静    动静兼明天下任行
习此拳者永远牢记    欲练成功确实不易   功夫纯久方能奏效    明知规矩要守规矩
拳打万遍神理自现    日日月月不能间断   艺不压身用着方便    传世瑰宝勿丢一边
怀抱双拳制敌不难    不遇诚者切莫轻传   慎之慎之切记心间    先辈遗训莫当戏言

Traduction:
L’éloge du chang quan de shaolin

少林长拳太祖留传, – Shàolín chǎng quán tài zǔ liú chuán
La boxe longue de Shaolin a été transmise par le maitre Tai Zu de génération en génération,

行家一见从不低贬。 – Háng jiā yì jiàn cóng bù dī biǎn
et n’a jamais été mise de côté par les experts.

内容丰富浑厚无端, – Nèi róng fēng fù hún hòu wú duān
Son contenu est simple et vigoureux, enrichi sans raison,

遇敌制胜变化万千。 – Yù dí zhì shèng biàn huà wàn qiān
Elle vous fait gagner la maîtrise sur l’ennemi, grâce à ses innombrables changements.

姿驾壮丽雄伟刚健, – Zī jià zhuàng lì xióng wěi gāng jiàn
Ses postures et son apparence sont magnifiques, grandioses et vigoureuses.

启示酒脱虎威神颜。 Qǐ shì jiǔ tuō hǔ wēi shén yán
Son imposante manière est libre et facile.

名曰短打类归虎拳, – Míng yuē duǎn dǎ lèi guī hǔ quán
Il est dit que le combat à courte distance appartient à la boxe du tigre,

动恃爪牙追扑直前。 – Dòng shì zhǎo yá zhuī pū zhí qián
Les mouvements s’appuient sur les griffes et les dents, poursuivre et se jeter directement vers l’avant.

手眼身步精气力功, – Shǒu yǎn shēn bù jīng qì lì gōng
Les mains, les yeux, le corps, les déplacements, l’esprit, le souffle, la force et le travail « gong »

计为八法最为重用。 – Jì wèi bā fǎ zuì wéi zhòng yòng
On les appelle les 8 méthodes (Ba Fa 八) les plus importantes.

动作要求有形无形, – Dòng zuò yāo qiú yǒu xíng wú xíng
Les mouvements sont concrets mais exécutés de façon invisible,

轻重缓急节奏分明。 – Qīng zhòng huǎn jí jié zòu fēn míng
(il y a des actions) de légèreté et de lourdeur, de lenteur et de rapidité, avec un rythme clairement délimité.

囚身似猫抖身如虎, – Qiú shēn shì māo dǒu shēn rú hǔ
Emprisonner (se contracter/se retracter/mettre sous tension/bander) le corps comme un chat, ébrouer le corps comme un tigre,

行时如龙动时象闪。 – Xíng shí rú lóng dòng shí xiàng shǎn
Se déplacer comme un dragon, et se mouvoir comme un éclair.

声音如雷气发丹田, – Shēng yīn rú léi qì fā dān tián
Le son émis est comme la foudre, le souffle est expulsé depuis le champ de cinabre (Dan Tian 丹田),

力注掌心霹雳惊天。- Lì zhù zhǎng xīn pī lì jīng tiān
La puissance est collectée dans le centre de la paume,  comme la foudre qui ébranle le ciel.

牙咬断筋舌能脆齿, – Yá yǎo duàn jīn shé néng cuì chǐ
Les dents, lorsqu’on mord, peuvent arracher les muscles et tendons, et la langue peut casser les dents

运气还顶发能冲冠。 – Yùn qì hái dǐng fǎ néng chōng guān
Guider le souffle au sommet, et les cheveux peuvent s’hérisser.

头劲要领肩劲要砸, – Tóu jìn yào lǐng jiān jìn yào zá
La puissance de la tête doit être le guide et la puissance des épaules doit être écrasante

内外要合裆根要下。 – Nèi wài yào hé dāng gēn yào xià
L’interne et l’externe doivent être harmonisés, l’entrejambe doit être fermée.

阴阳气功高超技能, – Yīn yáng qì gōng gāo chāo jì néng
Le Qi Gong du Yin Yang est une technique supérieure

抖劲发力疾速机灵。 – Dǒu jìn fā lì jí sù jī ling
La puissance d’ébrouement (Dou Jin 抖劲) et les expulsions de force sont très utiles

一举一动一动一静, – Yī jǔ yī dòng yī dòng yī jìng
Une action un mouvement, un mouvement un silence
(La boxe est mobile et immobile)

动静兼明天下任行。 – Dòng jìng jiān míng tiān xià rèn xíng
La mobilité et l’immobilité sont clairement délimitées.

习此拳者永远牢记, – Xí cǐ quán zhě yǒng yuǎn láojì
Le pratiquant de cette boxe ne doit jamais oublier ces points.

欲练成功确实不易。 – Yù liàn chéng gōng què shí bù yì
Ce n’est vraiment pas facile pour réussir à bien la pratiquer.

功夫纯久方能奏效, – Gōng fū chún jiǔ fāng néng zòu xiào
Seul un « gong fu » pur pratiqué depuis longtemps vous permettra de réussir

明知规矩要守规矩。 – Míng zhī guī jǔ yào shǒu guī jǔ
Vous devez suivre les règles de celle-ci une fois apprise clairement.

拳打万遍神理自现, – Quán dǎ wàn biàn shén lǐ zì xiàn
Pratiquez la boxe dix mille fois, et la maitrise s’installera

日日月月不能间断。 – Rì rì yuè yuè bù néng jiàn duàn
Jour après jour, mois après mois, vous ne devez pas arrêter de pratiquer (vous devez pratiquer continuellement)

艺不压身用着方便, – Yì bù yā shēn yòng zhe fāng biàn
L’art martial n’est pas un fardeau pour votre corps, il est facile à utiliser.

传世瑰宝勿丢一边。– Chuán shì guī bǎo wù diū yī biān
Un trésor transmis de génération en génération, il ne faut pas le laisser de côté

怀抱双拳制敌不难, – Huái bào shuāng quán zhì dí bù nán
Il n’est pas difficile d’acquérir la maîtrise de l’ennemi

不遇诚者切莫轻传。 – Bù yù chéng zhě qiè mò qīng chuán
Ne la transmettez pas sauf aux pratiquants sincères

慎之慎之切记心间, – Shèn zhī shèn zhī qiè jì xīn jiān
Faites attention, et graver la dans la mémoire et dans votre cœur

先辈遗训莫当戏言。 – Xiānbèi yíxùn mò dāng xìyán
L’héritage des générations précédentes ne doit pas être pris à la légère.

 

Un autre traité canonique présente et détaille les techniques de la boxe Tai Zu Chang Quan. Le traité est le suivant :

少林太祖长拳歌决

海底捞沙起手势        意欲制敌使妙方       右手晃出面上撒        云遮日月难提防
撩阴截把下砸捶        统身用力彼身伤       囚身狸猫变虎身        弓步架肘使撑膀
含身抱拳马桩步        提地擎天志气昂       左手左掠恨脚捶        回身撂冲弓步桩
二起飞脚云霄响        上打下踢意深长       落地弓步用双括        仙着含意其中藏
束身抱拳御敌势        獗楔冲拳上下撞       回身凤凰单展翅        能顾己方击彼方
人群里面使摇山        摇肩晃膀用肘拳       虎扑把头最厉害        使用揭劲难抵挡
挑打器眼虎蹬山        回头望月审后方       转脸束身怀抱月        西面八方看势上
橛楔捶出梢拳用        招上顾下用处广       十字闯步前后冲        马桩盘肘击印堂
黑虎掏心心掏下        君主伤亡兵投降       二起飞脚天踢破        赘地炮捶下地堂
燕子取水扑身下        又名鹰捉足下藏       霸王观阵心底明        设阵一待击鬓旁
磨腰掏肋捶最毒        全凭抖劲使功夫       虎扑把头二次用        总有仙着也认输
抱拳蹬足双冲捶        声东击西气势足       束住身子虚着步        怀抱双拳人人服

Traduction:
La formule de la boxe Shaolin Tai Zu chang Quan

海底捞沙起手势, – Hǎi dǐ lāo shā qǐ shǒu shì
Attraper le sable au fond de la mer est la posture de départ

意欲制敌使妙方。 – Yì yù zhì dí shǐ miào fāng
Utiliser la méthode merveilleuse pour pouvoir acquérir la maîtrise de l’ennemi

右手晃出面上撒, – Yòu shǒu huǎng chū miàn shàng sā
La main droite jaillit subitement pour frapper le visage de l’ennemi

云遮日月难提防。 – Yún zhē rì yuè nán tí fáng
Les nuages cachent le soleil et la lune, c’est difficile de voir arriver (l’attaque)
*Ce n’est pas une mince affaire que de cacher la clarté du soleil et de la lune, mais le ciel et la terre accomplissent pourtant cet exploit. Il en va de même pour le pratiquant !

撩阴截把下砸捶, – Liāo yīn jié bǎ xià zá chuí
Frapper du bas vers le haut (Liao 撩) les parties (Yin 阴), intercepter et saisir (Jie Ba 截把), et pilonner violement vers le bas.

统身用力彼身伤。 – Tǒng shēn yòng lì bǐ shēn shāng
Utiliser toute la puissance de l’ensemble du corps pour blesser l’ennemi

囚身狸猫变虎身, – Qiú shēn lí māo biàn hǔ shēn
Emprisonner (contracter) le corps du chat (votre corps) pour qu’il se change en corps de tigre

弓步架肘使撑膀。 – Gōng bù jià zhǒu shǐ chēng bǎng
Faire un Gong Bu en frappant du coude, en tenant bien le bras

含身抱拳马桩步, – Hán shēn bào quán mǎ zhuāng bù
Contracter le corps avec les poings à la taille (Bao Quan 抱拳) en position Ma Bu

提地擎天志气昂。 – Tí dì qíng tiān zhì qì áng
Il y a une grande ambition lorsque l’on utilise la technique « porter la terre et soutenir le ciel » (Ti Di Qing Tian 提地擎天)

左手左掠恨脚捶, – Zuǒ shǒu zuǒ lüè hèn jiǎo chuí
La main gauche pilonne à gauche avec le pied qui martèle violemment (le sol)  (Hen Jiao Chui 恨脚捶)

回身撂冲弓步桩。 – Huí shēn liào chōng gōng bù zhuāng
Se retourner en frappant à l’aveugle avec le poing en position Gong Bu

二起飞脚云霄响, – Èr qǐ fēi jiǎo yún xiāo xiǎng
Coup de pied sauté doublé (Er Qi Fei Jiao 二起飞脚) pour sonner le ciel

上打下踢意深长。 – Shàng dǎ xià tī yì shēn cháng
Frapper vers le haut et de donner un coup de pied vers le bas a un sens profond

落地弓步用双括, – Luò dì gōng bù yòng shuāng kuò
Retomber en Gong Bu, utiliser le double crochet

仙着含意其中藏。 – Xiān zhe hán yì qí zhōng cáng
L’immortel cache son intention

束身抱拳御敌势, – Shù shēn bào quán yù dí shì
Contracter le corps en enroulant les poings est utilisé pour résister à l’ennemi puissant

橛楔冲拳上下撞。 – Jué xiē chōng quán shàng xià zhuàng
Frapper des poings vers le haut et vers le bas pour suspendre (bras alignés comme) un bâton 橛 (avec une posture globale ressemblant à) une cale d’ébéniste de forme triangulaire 楔

回身凤凰单展翅, – Huí shēn fèng huáng dān zhǎn chì
Se retourner le phœnix déploie une de ses ailes.

能顾己方击彼方。 – Néng gù jǐ fāng jī bǐ fāng
Ce n’est pas seulement pour se défendre mais aussi pour frapper l’ennemi

人群里面使摇山, – Rén qún lǐ miàn shǐ yáo shān
Dans la foule (il faut) utiliser (la technique) « secouer la montagne » (Yao Shan 摇山)

摇肩晃膀用肘拳。 – Yáo jiān huǎng bǎng yòng zhǒu quán
Agiter les épaules, secouer les bras en utilisant les coudes et les mains

虎扑把头最厉害, – Hǔ pū bǎ tóu zuì lì hài
Le tigre qui se jette et saisi la tête (Hu Pu Ba Tou 虎扑把头), c’est la plus terrible (des techniques)

使用揭劲难抵挡。 – Shǐ yòng jiē jìn nán dǐ dǎng
Utiliser la puissance Jie (Jie Jin 揭劲), et ce sera difficile d’y résister

挑打器眼虎蹬山, – Tiāo dǎ qì yǎn hǔ dēng shān
Porter la palanche (Tiāo挑) et frapper en défiant du regard, (c’est la technique) le tigre s’appuie contre la montagne (Hu Deng Shan 虎蹬山)

回头望月审后方。 – Huí tóu wàngy uè shěn hòu fāng
(La technique) Tourner la tête pour contempler la lune (est utilisé pour) examiner l’arrière

转脸束身怀抱月, – Zhuǎn liǎn shù shēn huái bào yuè
En se retournant, contracter le corps en tenant la lune sur sa poitrine

西面八方看势上。 – Xī miàn bā fāng kàn shì shàng
Surveiller la situation venant de toutes les directions.

橛楔捶出梢拳用, – Jué xiē chuí chū shāo quán yòng
Frapper violemment en utilisant l’extrémité des poings (bras alignés comme) un bâton 橛 (avec une posture globale ressemblant à) une cale d’ébéniste de forme triangulaire 楔

招上顾下用处广。 – Zhāo shàng gù xià yòng chù guǎng
Provoquer le haut pour se préoccuper du bas a une immense utilité.

十字闯步前后冲, – Shí zì chuǎng bù qián hòu chōng
Faire irruption en forme de croix*, frapper vers l’avant et l’arrière

马桩盘肘击印堂。 – Mǎ zhuāng pán zhǒu jī yìn táng
Frappe circulaire du coude en Ma Bu, (pour) frapper le visage

黑虎掏心心掏下, – Hēi hǔ tāo xīn xīn tāo xià
Le tigre noir arrache le cœur, le cœur est arraché.

君主伤亡兵投降。 – Jūn zhǔ shāng wáng bīng tóu xiáng
Le souverain (Jun Zhu 君主) blessé et meurtri, rend les armes

二起飞脚天踢破, – Èr qǐ fēi jiǎo tiān tī pò
Coup de pied sauté doublé (Er Qi Fei Jiao 二起飞脚), le coup de pied détruit le ciel

赘地炮捶下地堂。 – Zhuì dì pào chuí xià dì táng
Le poing canon martèle plusieurs fois vers le sol

燕子取水扑身下, – Yàn zi qǔ shuǐ pū shēn xià
L’hirondelle se jette sur l’eau, le corps bondit vers le bas.

又名鹰捉足下藏。 – Yòu míng yīng zhuō zú xià cáng
Cette technique est également appelée « l’aigle capture avec ses serres un trésor sur le sol » (Ying Zhuo Zu Xia Cang 鹰捉足下藏)

霸王观阵心底明, – Bà wáng guān zhèn xīn dǐ míng
Le roi du combat (Ba Wang 霸王) contemple la bataille, du fond du cœur éclairé (de manière clairvoyante)

设阵一待击鬓旁。 – Shè zhèn yī dài jī bìn páng
Installer sur le front, il demeure, et percute une tempe.

磨腰掏肋捶最毒, – Mó yāo tāo lē chuí zuì dú
Frotter/frictionner avec la taille et creuser le flanc, en martelant c’est le plus toxique.

全凭抖劲使功夫。 – Quán píng dǒu jìn shǐ gōngfū
Toute sa puissance est générée par l’ébrouement, utilisez votre Gong Fu

虎扑把头二次用, – Hǔ pū bǎ tóu èr cì yòng
Le tigre qui se jette et saisi la tête (Hu Pu Ba Tou 虎扑把头), est utilisé une seconde fois

总有仙着也认输。 – Zǒng yǒu xiān zhe yě rèn shū
Tôt ou tard le génie sera atteint, et s’avouera vaincu

抱拳蹬足双冲捶, – Bào quán dēng zú shuāng chōng chuí
Embrasser avec les poings, frapper avec le pied, et double coup de poing

声东击西气势足。 – Shēng dōng jī xī qì shì zú
Faire du bruit à l’est pour attaquer à l’ouest (une diversion), le pied semble féroce

束住身子虚着步, – Shù zhù shēn zǐ xū zhe bù
Contracter et verrouiller le corps en Xu Bu

怀抱双拳人人服。 – Huái bào shuāng quán rén rén fú
Les deux poings face à la poitrine, et tout le monde se soumet

Noms des techniques de la boxe Shaolin Taizu Chang Quan

La boxe Shaolin Taizu Chang Quan est composée de 32 techniques, divisée en 3 parties (3 sections). Chaque section se finit par la même technique束身双抱拳 – Shù shēn shuāng bào quán « contracter le corps en enroulant les deux poings ».

第一节 – Dì yī jié : première section

预备式 – Yù bèi shì : technique préparatoire

1- 海底捞沙 – Hǎi dǐ lāo shā : attraper le sable au fond de la mer
2- 迎面扳手 – Yíng miàn bān shǒu : frapper du revers de la main le visage
3- 撩阴截把捶 – Liāo yīn jié bǎ chuí : frapper du bas vers le haut (Liao 撩) les parties (Yin 阴), intercepter et saisir (Jie Ba 截把), et marteler (Chui 捶)
4- 撑膀 – Chēng bǎng : tenir bien le bras (Gong Bu en frappant du coude)
5- 合身 – Hé shēn : contracter le corps (avec les poings à la taille (Bao Quan 抱拳) en position Ma Bu)
6- 提地擎天 – Tí dì qíng tiān : porter la terre et soutenir le ciel
7- 撂手撩脚挤手炮 – Liào shǒu liāo jiǎo jǐ shǒu pào : La main gauche pilonne comme un coup de canon avec le pied qui martèle violemment (le sol)
8- 撂手单冲拳 – Liào shǒu dān chōng quán : parer de la main et frapper d’un coup de poing
9- 右二起飞脚 – Yòu èr qǐ fēi jiǎo : coup de pied sauté doublé à droite
10- 双括 – Shuāng kuò : double crochet
11- 束身双抱拳 – Shù shēn shuāng bào quán : contracter le corps en enroulant les deux poings

第二节 – Dì èr jié : deuxième section

12- 左橛楔捶 – Zuǒ jué xiē chuí : Frapper violemment à gauche (bras alignés comme) un bâton 橛 (avec une posture globale ressemblant à) une cale d’ébéniste de forme triangulaire 楔
13- 凤凰单展翅 – Fèng huáng dān zhǎn chì : le phœnix déploie une de ses ailes
14- 摇山 – Yáo shān : secouer la montagne
15- 扳手推腰 – Bān shǒu tuī yāo : frapper du revers de la main et pousser la taille
16- 虎扑 – Hǔ pū : le tigre se jette (sur sa proie)
17- 挑打器眼 – Tiāo dǎ qì yǎn : Porter la palanche (Tiāo挑) et frapper en défiant du regard
18- 束身双抱拳 – Shù shēn shuāng bào quán : contracter le corps en enroulant les deux poings

第三节 – Dì sān jié : troisième section

19- 右橛楔捶 – Yòu jué xiē chuí : Frapper violemment à droite (bras alignés comme) un bâton 橛 (avec une posture globale ressemblant à) une cale d’ébéniste de forme triangulaire 楔
20- 十字闯步前后冲拳 – Shí zì chuǎng bù qián hòu chōng: Faire irruption en forme de croix*, frapper vers l’avant et l’arrière
21- 盘肘 – Pán zhǒu : coup de coude circulaire
22- 虚步亮掌 – Xū bù liàng zhǎng : montrer les paumes en position Xu Bu
23- 黑虎掏心 – Hēi hǔ tāoxīn : le tigre noir arrache le cœur
24- 左二起飞脚 – Zuǒ èr qǐfēi jiǎo : coup de pied sauté doublé à droite
25- 赘地炮 – Zhuì dì pào : le poing canon martèle le sol
26- 燕子取水 – Yàn zi qǔ shuǐ : l’hirondelle se jette sur l’eau
27- 霸王观阵 – Bà wáng guān zhèn : le roi du combat (Ba Wang 霸王) contemple la bataille
28- 掏鬓捶 – Tāo bìn chuí : frapper la tempe au point de la creuser
29- 磨腰掏肋捶 – Mó yāo tāo lē chuí : frotter/frictionner avec la taille et creuser le flanc, en martelant.
30- 虎扑 – Hǔ pū : le tigre se jette (sur sa proie)
31- 双抱膝 – Shuāng bào xī : double enveloppement du genou
32- 蹬足双冲拳 – Dēng zú shuāng chōng quán : frapper avec le pied, et double coup de poing

收式 Shōu shì : fermeture

Focus sur la technique « Le tigre qui se jette et saisi » (Hu Pu Ba虎扑把)

La technique « Le tigre qui se jette et saisi » (Hu Pu Ba虎扑把) est une technique très connue et très utilisée dans les différentes boxes de Shaolin. Cette technique vient du Xin Yi Ba 心意把 de Shaolin. Il est dit que c’est une technique secrète.

Cette technique a été créée en imitant les caractéristiques d’un tigre affamé qui bondit sans peur et férocement sur sa proie. Un traité canonique dit à ce sujet :

饿虎扑食之动势,直扑直上之凶猛,
无畏无惧之虎胆,扑按跳跃之生性。

饿虎扑食之动势 – È hǔ pū shí zhī dòng shì : Le mouvement est celui d’un tigre affamé qui bondit sur sa proie.
直扑直上之凶猛 – Zhí pū zhí shàng zhī xiōng měng : La férocité se traduit par un bond vertical en avant
无畏无惧之虎胆 – Wú wèi wú jù zhī hǔ dǎn : Le courage du tigre, il est sans peur et sans crainte
扑按跳跃之生性 – Pū àn tiàoyuè zhī shēng xìng : Sa nature est de bondir et saisir

Le tigre est le seigneur des animaux, il est courageux, féroce et cruel. Ses griffes saisissent puissamment.
Les déplacements de la technique « Le tigre qui se jette et saisi » (Hu Pu Ba虎扑把) se nomment « Faire irruption en forme de croix » (Shí zì chuǎng bù 十字闯步) ou également « le déplacement du dragon » (Lóng xíng bù 龙形步), ou encore « poursuivre l’ombre pour chasser la Lune » (Zhuī yǐng gǎn yuè追影赶月).
Ce que l’on entend par « poursuivre l’ombre pour chasser la Lune » (Zhuī yǐng gǎn yuè追影赶月) est le fait de s’entrainer la nuit sous la lumière de la Lune, l’idée étant de poursuivre sa propre ombre illuminée par la lune.

Les caractéristiques de la technique Hu Pu Ba虎扑把 sont les suivantes :

囚其身,如伏猫之扑鼠 – Qiú qí shēn, rú fú māo zhī pū shǔ : Emprisonner (se contracter/se retracter/mettre sous tension/bander) son corps, comme un chat se préparant à bondir sur une souris
抖其身,如饿虎之扑食 – Dǒu qí shēn, rú è hǔ zhī pū shí : Ebrouer son corps, comme un tigre affamé bondissant sur sa proie.
行其步,如神龙之游空 – Xíng qí bù, rú shén lóng zhī yóu kōng : Se déplacer, comme un dragon divin nageant dans le ciel.
动其势,如闪电之神速 – Dòng qí shì, rú shǎndiàn zhī shénsù : Se mouvoir, comme un éclair d’une rapidité prodigieuse.
发其声,如怒雷之大作 – Fā qí shēng, rú nù léi zhī dàzuò : Expulser des sons, comme le tonnerre qui retentit

Enfin, il existe un traité canonique de la technique « Le tigre qui se jette et saisi » (Hu Pu Ba虎扑把). Le traité est le suivant :

叠住身子,右腿下蹲,敛如伏猫,虚步存身。
上肢两手,左前右后,膝胯不离,双手发抖。
十字闯步,犹似龙行,变化莫测,击西声东。
云蔽日月,运我五行,妙术取之,擒拿柱送。
砸肩提胯,头颈要领,阴阳气合,奇正相生。
虎视耽耽,气息沉沉,目光炯炯,含有威神。
饿虎扑食,纵身轻进,气吐丹田,发放吧音。

叠住身子,右腿下蹲,Dié zhù shēn zi, yòu tuǐ xià dūn,
Plier le corps, jambe droite fléchie
敛如伏猫,虚步存身。Liǎn rú fú māo, xū bù cúnshēn.
Contracter (le corps) comme un chat à l’affut, en position Xu Bu.
上肢两手,左前右后,Shàng zhī liǎng shǒu, zuǒ qián yòu hòu
Les 2 mains vers l’avant, la gauche devant et la droite derrière,
膝胯不离,双手发抖。Xī kuà bùlí, shuāngshǒu fādǒu
Avec les genoux et les hanches en harmonie, les deux mains génèrent une secousse.
十字闯步,犹似龙行,Shí zì chuǎng bù, yóu shì lóng xíng,
Faire irruption en forme de croix, comme les déplacements d’un dragon,
变化莫测,击西声东。Biàn huà mò cè, jī xī shēng dōng
Les changements ne doivent pas être perçus, faire du bruit à l’Est pour attaquer à l’Ouest.
云蔽日月,运我五行,Yún bì rì yuè, yùn wǒ wǔ xíng,
Les nuages peuvent cacher le soleil et la lune, mouvoir mes 5 éléments
妙术取之,擒拿柱送。miào shù qǔ zhī, qínná zhù sòng.
L’art merveilleux sera obtenu, l’art des clés (Qin Na 擒拿) vous est offert.
砸肩提胯,头颈要领,Zá jiān tí kuà, tóu jǐng yào lǐng,
(L’action de) pilonner (prend racine dans) l’épaule et (l’action de) lever (prend racine dans) les hanches, la puissance de la tête doit être le guide
阴阳气合,奇正相生。Yīn yáng qì hé, qí zhèng xiāng shēng.
Le Yin Yang doit être harmonisé, l’étrange et l’ordinaire se nourrissent mutuellement.
虎视耽耽,气息沉沉,Hǔ shì dān dān, qì xí chén chén,
Le regard est féroce et plein de convoitise,  le souffle est profond,
目光炯炯,含有威神。Mù guāng jiǒng jiǒng, hán yǒu wēi shén.
La vue est brillante, le sens est majestueux et divin.
饿虎扑食,纵身轻进,È hǔ pū shí, zòng shēn qīng jìn,
Le tigre affamé bondit sur sa proie, le corps dressé et léger, il pénètre,
气吐丹田,发放吧音。qì tǔ dān tián, fā fàng ba yīn.
Le souffle est craché depuis le bas ventre Dan Tian 丹田, en expulsant de manière relâchée un son.

Tai Zu Chang Quan en images:

Tai Zu Chang Quan en vidéos:

Shi Heng Jun 释恒君 exécutant Shaolin Tai Zu Chang Quan 少林太祖长拳 au temple Da Fa Wang 大法王寺:

Une autre vidéo provenant du DVD 中华武藏 少林太祖长拳:

Sources:
– Livre 嵩山少林拳法 梁以全 – Sōngshān shàolínquán fǎ liángyǐquán
– Livre 少林太祖长拳 释德扬 – Shàolín tài zǔ zhǎng quán shì dé yáng
– Transmission orale par maitre Shi Heng Jun

© Copyright Shaolin Nantes.

La boxe des 5 animaux et des 8 méthodes 少林五形八法拳

La boxe des 5 animaux et des 8 méthodes 少林五形八法拳 (shaolin wu xing ba fa quan) est une boxe très connu à Shaolin. Elle est pratiquée dans toutes les écoles de Deng Feng. Malgré la différence des formes dans de nombreuses écoles, les principes et les racines sont les mêmes. Le but de cet article est de les mettre en évidence.

La boxe des 5 animaux et des 8 méthodes fut réintroduit

Maitre Qin Qing Feng 秦庆丰
Maitre Qin Qing Feng 秦庆丰

e à shaolin par le maitre Qin Qing Feng 秦庆丰. Ce dernier est considéré comme « L’Expert » de cette boxe. Il a écrit de nombreux livres sur ce sujet.

Vous pouvez trouver ci-dessous une vidéo de présentation de Qin Qing Feng 秦庆 et son école:
Vidéo

On peut notamment y voir les formes suivantes:
– Da Jing Gang Quan par les élèves de Qin Qing Feng
– Luo Han Shi Ba Zhang par les élèves de Qin Qing Feng
– Wu Xing Ba Fa Quan 72 shi par Qin Qing Feng
– Wu Xing Ba Fa Quan 32 shi par les élèves de Qin Qing Feng
– Jing Gang Da Dao par Qin Qing Feng
– Jing Gang Da Dao par les élèves de Qin Qing Feng
– Zhen Shan Gun par Qin Qing Feng

Site de l’école de maitre Qin Qing Feng: www.kungfu-china.com

Le texte suivant est une traduction d’un extrait du livre de Qin Qing Feng 秦庆丰 sur la boxe des 5 animaux et des 8 méthodes 少林五形八法拳:

« La boxe shaolin wuxingbafa appartient à la branche du nord. Elle se caractérise par : l’unification de la boxe (拳 Quan) et de la pensée Zen (禅Chan), l’harmonie entre l’interne (内 Nei) et l’externe (外Wai), la pratique de la forme (形 xing) et de l’esprit (神 shen) ne font qu’un.

Cette méthode contient 5 formes (五形 wuxing) de boxes :
-dragon (龙 long)
-tigre (虎 hu)
-léopard (豹 bao)
-grue(鹤 he)
-serpent (蛇 she)

 et 8 techniques d’entrainement (八法 ba fa):
– technique de gongfu interne (内功法 nei gong fa)
– technique de gongfu externe (外功法 wai gong fa)
– technique de concentration (意念法 yi nian fa)
– techniques de poings (拳法 quan fa)
– techniques de jambes (腿法 tui fa)
– techniques de saisies et de lutte (擒摔法qin shuai fa)
– techniques de déplacement du corps et des pas (身步法 shen bu fa)
– techniques d’émission de sons faisant appel au qi (souffle, énergie) (发声用气法 fasheng yong qi fa )

 Cette boxe ne met non seulement l’accent sur les techniques mais aussi l’accent sur une culture spirituelle (练身修心 lianshenxiuxin : pratique le corps et l’esprit).

Par exemple la forme du dragon demande d’abord un travail sur l’intention, garder et ramasser l’intention vers l’intérieur. Ce travail est un très bon exercice pour régulariser le système nerveux.

Pour la forme du tigre il faut garder l’axe du corps bien droit, lâcher les épaules et laisser tomber l’énergie aux lombaires. Cette forme exerce les os, régularise la structure du corps, renforce tous les muscles du corps (dos, lombaire etc).

La forme du léopard travail la force, l’explosivité. Elle permet de tonifier la force interne et améliorer la qualité de l’agilité et la vitesse.

La forme du serpent entraine plutôt l’énergie, les mouvements sont très souples, agiles et rapides. Cette forme nous permet d’avoir une respiration plus profonde, d’augmenter la capacité respiratoire des poumons et aussi améliorer la circulation du sang.

La forme de la grue est très stable et souple. Elle exerce l’essence et cultive l’esprit. Elle permet de garder l’esprit vif et de régulariser l’ensemble des organes du corps.

Un  texte très court tiré du livre les techniques ancestrales de Shaolin, Shaolin Zong Fa, 少林宗法 permet d’illustrer cette boxe :
龙拳练神
虎拳练骨
豹拳练力
蛇拳练气
鹤拳练精

Traduction :
le poing du dragon exerce l’esprit (comprenez ici la concentration, l’intention)
le poing du tigre exerce les os (comprenez ici la stabilité)
le poing du léopard exerce la force (comprenez ici la force explosive, rapidité)
le poing du serpent exerce le souffle (comprenez ici le système respiratoire/cardiovasculaire)
le poing de la grue exerce l’essence (comprenez ici la vitalité)

 五拳学之能精,
则身坚气壮,
手灵足稳,
眼锐膽壮.

Traduction :
si la pratique des cinq poings est affinée
le corps peut être fort et l’énergie abondante
les mains sont agiles et les pieds sont fermes/stables
les yeux sont affûtés et la vésicule biliaire est forte (bravoure)

Précisions sur les cinq animaux :

1-龙形练神:lóng quán liàn shén
le poing du dragon exerce l’esprit
L’intention qui dirige le mouvement. Toujours détendre les épaules et les bras. Onduler/percer (en tournant). Dans chaque mouvement la forme et l’esprit s’harmonise comme le dragon qui s’amuse dans l’eau.

2- 虎形练骨:hǔ quán liàn gǔ
le poing du tigre exerce les os
Attaquer en se défendant, chaque mouvement demande la mobilisation de tout le corps, la force vient du DanTian. Les positions sont stables et les mouvements féroces. Comme le tigre en colère qui bondit de la forêt.

3- 豹形练力:bào quán liàn lì
le poing du léopard exerce la force
La forme du léopard s’harmonise avec la forme du tigre, il doit être aussi féroce et rapide que le tigre. La force est généré par les lombaires, et est guidée  par l’énergie. Ces techniques sont idéales pour le corps à corps.

4- 蛇形练气:shé quán liàn qì
le poing du serpent exerce le souffle
L’intention dirige le corps et les mouvements. Les mouvements sont souples, agiles et calmes. Les techniques utilisées pour attaquer la gorge, les yeux et les côtés de l’adversaire. Utiliser la souplesse pour venir à bout de la dureté.
Le corps ondule comme un serpent dans l’eau, il observe lentement mais peut attaquer comme un éclair. Il a des changement soudain et rapide.

5- 鹤形练精:hè quán liàn jīng
le poing de la grue exerce l’essence
Les mouvements sont très déployés, souples et stables mais en même temps légers. Comme une grue qui se tient élégamment debout. Elle entraine la vitalité.

Ci-dessous le traité de la boxe Wu Xing Ba Fa tiré du livre de Shi De Qian l’encyclopédie de Shaolin:

拳谱曰 :
少林五形八法拳, 原出嵩岳少室山.
秋月描绘五拳谱, 福居精研创新篇.
虎鹤蛇豹龙蛇势, 增形螳螂蟾和猿.
五形八法招招妙, 踢打甩撩扑按襸.
出猛收疾點入箭, 千招万变人防戁.
四路拳法百招捷, 若遇非君莫輕傳.

Traduction :
Traité de la boxe :
La boxe shaolin wuxingbafa, vient du mont Shao Shi 少室 sur la chaine de montagne Song.
Le traité des 5 boxes a été écrit par QiuYue 秋月, suite à des études précises du maître de nouveaux textes furent créés.
Sur la base des positions du tigre, de la grue, du serpent, du léopard, du dragon, il a ajouté ici des mouvements de mante religieuse, de crapaud et de singe.
Tous les mouvements de la boxe wuxingbafa sont très subtiles, on trouve des mouvements Ti (coup de pied), Da (frapper), shuai (projeter), liao (soulever), pu (rattraper), an (appuyer), cuan (ramasser/rassembler).
Sortir férocement, revenir en vitesse, pointer comme une flèche tirée par un arc, l’adversaire sera en difficulté pour se défendre et éviter ces milles techniques et dix milles changements.
Les 100 techniques (toutes les techniques) des 4 routines  sont agiles et fortes, si l’élève n’a pas de bonnes vertus il ne faut pas lui enseigner.

*Le moine Qiu Yue 秋月 est aussi connu sous son nom laïque白玉峰 (bai yu fen)

Ci-dessous le traité secret de la boxe Wu Xing Ba Fa tiré du livre de Shi De Qian l’encyclopédie de Shaolin:

少林五拳秘诀
少林五拳秋月传,五猛奇能汇成拳。
龙拳练神须抖劲,五心相印即技源。
遍体活泼充沛力,巨龙腾空威力全。
虎拳练骨动百节,全身宗气须充满。
起骤扑猛发宏力,怒目强项雄力泛。
豹拳练力劲须巨,跳窜骤疾如闪电。
全身鼓足崩山劲,砸铜掘铁进握拳。
蛇拳练气长吞吐,起落调锐精气贯。
柔灵游荡如疾风。锐目标前信蕊钻。
鹤拳练精注在足,凝精钢神心意闲。
舒臂运气手心软。独立华表精显然。

Traduction:
Les 5 boxes de shaolin ont été transmises de génération en génération par le maître QiuYue 秋月, les 5 féroces peuvent se réunir dans un poing (même boxe)
Le poing du dragon exerce l’esprit et fait trembler la puissance, les cinq cœurs battent à l’unisson et sont à l’origine des techniques.
Tout le corps vivant est remplit de plein d’énergie, le grand dragon bondit dans le ciel, la force est complète.
Le poing du tigre exerce les os et bouge les centaines d’articulations, tout l’air du corps doit être rempli complètement.
Se lever subitement et se jeter férocement pour générer énormément de force, les yeux coléreux et insoumis permettent de faire ressentir la puissance.
Le poing du léopard exerce la force, la puissance doit être énorme, bondir aussi vite que l’éclair.
Tout le corps rassemble la puissance qui peut détruire la montagne, rentrer avec le poing fermé pour broyer le bronze et creuser le fer.
Le poing du serpent exerce la respiration de façon profonde (inspiration/expiration), monter et descendre pour régler la vigueur et faire pénétrer l’essence.
Souple et habile comme un coup de vent qui erre, le regard perçant vers l’avant comme pour percer une étamine.
Le poing de la grue exerce la vitalité, concentré sur les pieds, se concentrer sur l’essence, l’esprit est ferme, le coeur (sentiment) est libre.
Etendre les bras pour mieux respirer, le cœur de la main est mou, se tenir sur une jambe (Du Li) avec une apparence splendide, la vitalité est évidente.

Vidéo de Qin Qing Feng exécutant le Wu Xing Ba Fa Quan 108 techniques:

Vidéo des élèves de Qin Qing Feng exécutant le Wu Xing Ba Fa Quan 32 techniques:

Planche de la boxe Wu Xing Ba Fa (32 techniques version de l’école de Shi Yan Lu):

Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa

Noms des techniques:

1-起势qǐ shì ouverture
2-二虎争威èr hǔ zhēng wēi deux tigres rivalisent
3-卧虎扑食wò hǔ pū shí le tigre allongé rattrape sa proie                         4-饿虎抱石è hǔ bào shí le tigre affamé prend une pierre
5-搬石寻路bān shí xún lù shì Déplacé la pierre pour trouver le chemin
6-潜身入洞qián shēn rù dòng cacher son corps et rentrer dans la grotte
7-黑虎推山hēi hǔ tuī shan le tigre noir pousse la montagne                      8-饿虎揽食è hǔ lǎn shíle tigre affamé ramasse sa proie
9-豹子撞林bàozi zhuàng lín le léopard heurte la forêt                               10-迎风双探yíngfēng shuāng tàn Guetter les 2 orientations en suivant le vent
11-乌龙探水wū lóng tàn shuǐ le dragon noir rentre au fond de  l’eau
12-黑虎抖爪hēi hǔ dǒu zhuǎ le tigre noir fait secouer ses griffes
13-五爪探顶 wǔ zhuǎ tàn dǐng les 5 griffes touchent le sommet
14-黑虎钻林hēi hǔ zuān lín le tigre noir rentre dans la forêt
15-豹子抖尘bàozi dǒu chén le léopard se secoue pour enlever la poussière
16-白蛇初探bái shé chū tàn le serpent blanc sonde pour la première fois
17-白鹤单息báihè dān xī la grue blanche respire en tenant sur une seule patte
18-白虎望月bái hǔ wàng yuè le tigre blanc observe la lune
19-金豹擂石jīn bào léi shí le léopard d’or frappe la pierre                        20-虎尾搅林hǔ wěi jiǎo lín la queue du tigre dérange la forêt
21-潜身入洞qián shēn rù dòng cacher le corps et rentrer dans la grotte
22-白鹤寻食báihè xún shí la grue blanche cherche sa nourriture
23-乌龙摆尾wū lóng bai wei le dragon noir balance sa queue                  24-二郎担山Er lang dan shan « erlang » (Dieu chinois) détient la montagne
25-黑虎钻林hēi hǔ zuān lín le tigre noir rentre dans la forêt                     26-五爪探顶 wǔ zhuǎ tàn dǐng les 5 griffes touchent le sommet
27-乌龙摆尾wū lóng bai wei le dragon noir balance sa queue                  28-白鹤单息báihè dān xī la grue blanche respire en tenant sur une seule patte
29-豹子抖爪bàozi dǒu zhuǎ le léopard fait secouer ses griffes                 30-黑虎钻林hēi hǔ zuān lín le tigre noir rentre dans la forêt
31-黑虎掏心hēi hǔ tāo xīnle tigre noir arrache le coeur                             32-乌龙出海wū lóng chu hai le dragon noir jaillit de la mer
33-白鹤亮翅báihè liàng chì la grue blanche déploie ses ailes                     34-收势shōu shì fermeture

*Pour comptabiliser les 32 techniques, il ne faut pas tenir compte de l’ouverture et de la fermeture.

© Copyright Shaolin Nantes.

Stage exceptionnel avec maitre Shi Heng Jun le dimanche 22 mai à Nantes

L’association Shaolin Nantes organise un stage exceptionnel avec le grand maitre Shaolin 少林 Shi Heng Jun 释恒君 (l’un des dix meilleurs maîtres du temple Shaolin)

Le dimanche 22 mai 2016 de 10h – 17h à Nantes
Dojo du Jamet
65 route de St Herblain
44100 Nantes

Plan
Plan

Apprentissage du Shaolin Xin Yi Ba 少林心意把

Shaolin_Nantes_Stage

Une des formes les plus anciennes du temple de Shaolin enfin enseignée en France! Ne manquez pas ce stage exceptionnel!

Prix du stage: 40€
Inscription par email:
shaolin.nantes@gmail.com
Présence d’un traducteur afin de permettre des explications complètes et des échanges instructifs avec le maître.

Vidéo de maitre Shi Heng Jun:

 

La stèle 中興之祖 « En l’honneur des ancêtres »

Afin d’étayer le précédent article sur l’origine des noms des moines de Shaolin, j’ai décidé d’écrire cet article sur la stèle 中興之祖 créée à l’initiative de maître Shi Heng Jun 释恒君 en hommage à son maître Shi Yan Fo 释延佛 (abbé supérieur du monastère de Da Fa Wang 大法王寺) le 15 août 2009. Cette stèle se situe dans la cour du palais du grand trésor (Da Xiong Bao Dian 大雄宝殿) à côté des deux arbres ancestraux du monastère Da Fa Wang 大法王寺.

Discussion entre maître 释延佛 et disciple 释恒君
Discussion entre maître 释延佛 et disciple 释恒君

La première face de la stèle, 中興之祖 que nous pouvons traduire par « Les ancêtres qui ont développé (le temple) » ou d’une autre manière « En l’honneur des ancêtres »

« En l’honneur des ancêtres » 中興之祖
« En l’honneur des ancêtres » 中興之祖

La deuxième face de la stèle montre le plan du monastère Da Fa Wang 大法王寺.

Deuxième face de la stèle 中興之祖
Deuxième face de la stèle 中興之祖

Nous pouvons y voir les 7 principaux palais qui le composent :

  • 山门殿Shan Men Dian : Le palais de la porte de la montagne
  • 未来佛殿Wei Lai Fo Dian : Le palais du futur Bouddha
  • 天王殿Tian Wang Dian : Le palais de l’empereur céleste
  • 大雄宝殿Da Xiong Bao Dian* : Le palais du grand trésor
  • 地藏殿Di Zang Dian: Le palais des canons bouddhiques
  • 西方圣人殿Xi Fang Sheng Ren Dian: Le palais du sage de l’ouest
  • 卧佛殿Wo Fo Dian : Le palais du Bouddha allongé

    * Chaque monastère bouddhiste dispose d’un palais du grand trésor (Da Xiong Bao Dian 大雄宝殿)

La troisième face de la stèle est un texte de maitre Shi Heng Jun 释恒君.

Troisième face de la stèle Deuxième face de la stèle 中興之祖
Troisième face de la stèle Deuxième face de la stèle 中興之祖

Je n’arrive pas à lire les caractères sur la stèle, le style d’écriture m’est trop difficile à comprendre.
J’ai pu toutefois avoir une explication de ce texte :
Ce texte fait  l’éloge du maitre Shi Yan Fo 释延佛, le supérieur du monastère. Le texte a été écrit par son disciple, le maitre Shi Heng Jun 释恒君. Les origines civiles du supérieur sont rappelées. Suite à un accident dans sa jeunesse, il est devenu handicapé et est devenu moine au monastère de Shaolin sous l’égide du maitre Shi Yong Shan 释永山. En 1987, il est envoyé au monastère Da Fa Wang en ruine pour le restaurer. Il en devient le supérieur. Depuis ce jour, il ne cesse ses efforts afin de restaurer des monastères en ruines et leurs redonner leurs lettres de noblesse.

La dernière face de la stèle donne la liste de tous les disciples, des « petits disciples » et des « arrières disciples » du maitre Shi Yan Fo释延佛 :

Quatrième face de la stèle Troisième face de la stèle Deuxième face de la stèle 中興之祖
Quatrième face de la stèle Troisième face de la stèle Deuxième face de la stèle 中興之祖

Le haut de la stèle décrit les 11 disciples des différents temples de Shi Yan Fo释延佛.

Les 11 disciples principaux
Les 11 disciples principaux

De droite à gauche :

  • 欧洲禅学会恒君禅师: le maître Chan 禅师 Heng Jun 恒君 de l’association européenne du Chan
  • 嵩山法王寺恒结禅师: le maître Chan 禅师 Heng Jie 恒结 du temple Fa Wang du Song Shan
  • 嵩山法王寺恒兴禅师 : le maître Chan 禅师 Heng Xing 恒兴 du temple Fa Wang du Song Shan
  • 东莞隐贤寺恒悟禅师: le maître Chan 禅师 Heng Wu 恒悟 du temple Yin Xian de Dong Guan
  • 鲁山佛泉寺恒修禅师: le maître Chan 禅师 Heng Xiu 恒修 du temple Fo Quan du Lu Shan
  • 山西明灵寺恒礼禅师: le maître Chan 禅师 Heng Li 恒礼 du temple Ming Ling du Shan Xi
  • 大連永清寺恒順禅师: le maître Chan 禅师 Heng Shun 恒順 du temple Yong Qing de Da Lian
  • 长葛铁佛寺恒雨禅师: le maître Chan 禅师 Heng Yu 恒雨 du temple Tie Fo de Zhang Ge
  • 许昌净土寺恒孝禅师: le maître Chan 禅师 Heng Xiao 恒孝 du temple Jing Tu de Xu Chang
  • 汝阳观音寺恒乾禅师: le maître Chan 禅师 Heng Gan 恒乾 du temple Guan Yin de Ru Yang
  • 思茅普贤寺恒缘禅师: le maître Chan 禅师 Heng Yuan 恒缘 du temple Pu Xian de Si Mao

Tous de la génération Heng 恒 correspondant à la 35ème génération (voir article).

En dessous, il y a la liste de tous les co-disciples de la 35ème génération Heng 恒, avec leur nom de disciple (Fa Ming 法名) et leur nom civile (Shu Ming书名)

Co-disciples de la 35ème génération
Co-disciples de la 35ème génération

Encore en dessous, il y a la liste de tous les « petits disciples » de la 36ème génération Miao 妙, tous disciples de maitre Shi Heng Jun 释恒君.

Disciples de la 36ème génération Miao 妙
Disciples de la 36ème génération Miao 妙

中国弟子 Disciples Chinois :
妙泓 Miao Hong – 李长胜 LI Chang Sheng (Facebookinfos sur son école à He Bi – vidéo)
妙汶 Miao Wen – 黄奇侠 HUANG Qi Xia (Facebook)
妙海 Miao Hai – 张前 ZHANG Qian (Facebook – vidéo – site)
妙行 Miao Xing – 杜双民 DU Shuang Min (Facebook – vidéo)
妙洁 Miao Jie – 候业帅 HOU Ye Shuai (Facebook)
妙正 Miao Zheng – 赵征伟 ZHAO Zheng Wei
妙渡 Miao Du – 韩超HAN Chao (Facebook – site de son école à Bei Jing – vidéo)
妙智 Miao Zhi – 耿建斌 GENG Jian Bin
妙清 Miao Qing – 渠怀建 QU Huai Jian
妙江 Miao Jiang – 李锐 LI Rui
妙凇 Miao Song –  李长松 LI Chang Song

Entrainement du maitre avec ses disciples
Entrainement du maitre avec ses disciples
Shi Yan Fo 释延佛 et Shi Miao Xing 释妙行
Shi Yan Fo 释延佛 et Shi Miao Xing 释妙行
Shi Miao Du 释妙渡, Shi Yan Fo 释延佛 et Liu Bao Shan 刘宝山
Shi Miao Du 释妙渡, Shi Yan Fo 释延佛 et Liu Bao Shan 刘宝山

法国弟子 Disciples de France (巴黎 Paris: FacebookSite  南特 Nantes: Facebook Site)
妙淑 Miao Shu – Ouiza
妙丽 Miao Li – Monik
妙海 Miao Hai – Paulin
妙珍 Miao Zhen – TRAN Min
妙治 Miao Zhi – OR E.
妙洪 Miao Hong – YANG Louis
妙济 Miao Ji – LAY Bun
妙演 Miao Yan – HERON Julien
妙法 Miao Fa – MOREL Sébastien
妙池 Miao Chi – CARBON C.
妙泷 Miao Long – SAIKAILI M.
妙泊 Miao Po –  HAMZAOUI L.
妙浒 Miao Hu – RENAULT Mathieu
妙涛 Miao Tao – Richard
妙波 Miao Bo – MOULY R.

西班牙弟子 Disciple d’Espagne:
妙嵁 Miao Zhang – ALVAREZ Carlos (FacebookSite)

希腊弟子 Disciple de Grèce:
妙滇 Miao Dian – KOURIS Christos (FacebookSite)

Enfin sur le bas de la stèle est inscrit les noms des « arrières disciples » de la 37ème génération Ti 体

Disciples de la 37ème génération Ti 体
Disciples de la 37ème génération Ti 体

Avec une liste pour les « arrières disciples » de Grèce 希腊, tous disciples de 释妙滇 KOURIS Christos.

Et une liste pour les « arrières disciples » d’Espagne 西班牙, tous disciples de 释妙嵁 ALVAREZ Carlos.

Ci-dessous une partie de  la lignée du monastère Da Fa Wang 大法王寺:

Généaoligie Da Fa Wang
Généaoligie Da Fa Wang

A travers cette stèle, nous pouvons voir l’importance de la filiation dans les milieux des arts martiaux chinois et en particulier à Shaolin. En occident, nous ne mettons pas l’accent sur la filiation, et surtout ce n’est pas quelque chose de « naturel », « normal » pour nous. En Chine et en Asie de manière générale, c’est un point clé que nous devons comprendre et respecter pour pouvoir créer des « ponts » entre nos cultures diamétralement opposées.

Shi Heng Jun 释恒君 avec son maitre Shi Yan Fo 释延佛 à Paris
Shi Heng Jun 释恒君 avec son maitre Shi Yan Fo 释延佛 à Paris

Si vous souhaitez aller vous entrainer au monastère Da Fa Wang avec l’un de ces maîtres, n’hésitez pas à contacter Stage Kung Fu Chine: FacebookSite 

Stage Kungfu Chine
Stage Kungfu Chine

© Copyright Shaolin Nantes.

Shaolin Pao Quan – la boxe canon de Shaolin 少林炮拳

Shi Heng Jun
Shi Heng Jun

D’après les anciens livres de Shaolin (Shaolin Quan Pu 少林拳谱) la boxe canon de Shaolin a été créée par le moine Fu Ju 福居 pendant la dynastie Song (宋朝960 – 1279). Il avait invité 18 grands maitres de différents styles pour échanger sur leurs connaissances au temple Shaolin et créer la quintessence de la boxe Shaolin.
Cette boxe (Pao Quan 炮拳 ou Pao Chui 炮锤) avait à l’origine 28 méthodes sous la dynastie Qing (清朝 1644 – 1912). Elle a été améliorée pour atteindre 36 méthodes par le moine Zhan Ju 湛举. Cette boxe n’a pas seulement absorbé la quintessence des boxes Shaolin Luohan Shi Ba Shou 少林罗汉十八手, Luohan Quan 罗汉拳, Da Hong Quan 大洪拳, Xiao Hong Quan 小洪拳, Tong Bi Quan 通臂拳 mais combine également avec l’expérience acquise dans le combat réel par ces grands maitres.
Elle contient également la pratique du Xin Yi Ba 心意把, une boxe exclusive de shaolin, lui donnant ainsi ce gout si particulier et un style inimitable. Ses actions sont féroces et rapides, de manières imprévisibles, mêlant le doux et le dur. C’est une forme de boxe dédiée au combat réel, ignorant la forme fleurie.
Depuis la dynastie des Qing (清朝 1644 – 1912), elle fut considérée comme une compétence unique et secrète de Shaolin.

Il est dit désormais que la boxe canon de shaolin est l’une des boxes les plus anciennes du monastère de shaolin. Elle est considérée comme l’une des 10 plus grandes boxes de shaolin. Son nom « Boxe Canon » (炮Pao en chinois) vient du fait qu’elle contient beaucoup de technique nommée par « canon » (Pao) comme :

追风炮、zhui feng pao
卧心炮、wo xin pao
飞云炮、fei yun pao
连环炮、lian huan pao
迎面炮、ying mian pao
冲天炮、chong tian pao
裹鞭炮 guo bian pao
Et d’autres encore…

Le goût de la boxe :

拳要求,    内要提,外要随,
起要横,落要顺,打要近,
气要催,拳如炮,毁敌身。

Traduction:
拳要求     Cette boxe doit être suppliée (pour être apprise)
内要提,L’interne doit être élevé
外要随,L’externe doit être suivie
起要横,(l’action de ) s’élever doit être brutal
落要顺,(l’action de ) se baisser doit suivre
打要近,Frapper doit (se faire) proche (de l’adversaire)
气要催,Le souffle doit être pressé
拳如炮,Boxer comme l’explosion d’un canon
毁敌身。Démolir le corps de l’ennemi

Une vieille formule transmise par le maitre Jin Na Luo Wang  sur Pao Quan:
《炮拳罗王传歌诀》曰:

少室正宗武之花,诸拳之王炮拳架;
一招一式冲天塌,手足身步卷风沙;
拳似发炮身如龙,趋避神速妖皆怕。

Traduction:
La formule de la boxe canon transmise par LuoWang :
C’est un travail magnifique de l’école martiale orthodoxe du mont shao, la boxe Canon considérée comme la reine des boxes,
Toutes les techniques qui s’élèvent droit jusqu’au ciel font s’effondrer l’ennemi, les mains, les pieds, le corps, les déplacements sont comme un ouragan de sable,
Boxer comme l’explosion d’un canon, le corps comme un dragon, éviter extrêmement rapidement et tous les démons auront peur.

Une autre ancienne formule dit:

炮拳历史有记载,宋代福居著上册,
套路古老名声在,少林代代传下来。

Traduction:
L’histoire de la boxe Canon a été consignée, la dynaste Song (宋代) (le maitre) Fu Ju (福居) a écrit le premier volume,
Un taolu ancestral et réputé, transmis de génération en génération à Shaolin.

Le traité de la boxe Canon:

拳谱曰 :
少林大炮捶法妙, 福居先師譜内抄,
三十六勢拳把絶, 招招虎勁震山摇,
衡砸揣打崩底漏, 欲插劈擺纏甩撩,
撲推拉跳踢潑驟, 震脚如雷勢如炮,
眼疾手快即成擒,  大炮捶法歸宗招.

Traduction:
La grande boxe Canon de Shaolin (少林大炮捶) a des méthodes merveilleuses, 
Le grand maitre Fu Ju (福居) a créé (cette boxe),
36 techniques uniques,
chaque technique (a) le jin勁 du tigre (qui) secoue la montagne ,
Les frappes pilonnantes font s’effondrer (l’ennemi) au sol,
Vouloir percer (cha 插), fendre (pi 劈), balancer (bai 擺), enrouler (chan 纏), projeter (shuai 甩), lever (liao 撩),
(les techniques de) se jetter (pu 撲), pousser (tui 推), tirer (la 拉), bondir (tiao 跳), donner des coups de pied (ti 踢), se répandent soudainement,
Le pied tremblant (zhen jiao 震脚) comme la foudre, la puissance est comme (celle d’un) canon,
Le regard est vif, les mains sont rapides, les saisies sont immédiates,
Les méthodes de la grande boxe Canon sont ancestrales.

Cette boxe est composée de :

  • Xiao Pao Quan
  • Da Pao Quan

Le Xiao Pao Quan n’a qu’une routine. Le Da Pao Quan lui en a trois. D’après Shi De Yang, les deux premières routines de la grande forme ont été transmises au plus grand nombre. Par contre la troisième routine était jalousement gardée par les maitres et ces derniers ne l’ont transmise qu’à peu de disciple.

Ci dessous, la formule des noms de la grande boxe Canon routine 1 et 2 (大炮拳一路二路)

少林炮拳名称歌诀
起势掩手先起把,落地砸拳摘心捶
古树盘根双磕肘,虎抱头云顶七星
单鞭紧接虎抱头,斜形双关铁门封
左斜行接连劈腿,右斜行十字踩脚
摘心捶古树盘根,倒步格拳磕肘行
拦腰捶黑虎登山,摆肘撅柴耳贯风
劈腿斜行迎面撒,云顶七星单鞭冲
左右卧枕摘心捶,古树盘根肘双碰
再次鹞子大翻身,拐肘撅柴双贯风
右边斜行跨毛蓝,卧地炮拦腰拳攻
斜行接连推山掌,拐肘紧跟鹞翻身
金鸡独立大观阵,束身五指上朝凤
云顶七星接单鞭,舞花坐山炮拳成

Traduction:
La formule des noms de Shaolin Pao Quan

Ouverture (Qǐ shì 起势), caché la main (yǎn shǒu 掩手), saisir vers l’avant en s’élevant (xiān qǐ bǎ 先起把)
Se baisser vers le sol (luòdì 落地), pilonner avec le poing (zá quán 砸拳), arracher le coeur (zhāixīn chuí 摘心捶)
L’arbre ancestral enroule ses racines (gǔ shù pán gēn 古树盘根), double frappe des coudes (shuāng kē zhǒu 双磕肘)
Le tigre serre dans ses bras la tête (hǔ bào tóu 虎抱头), les nuages au sommet (yúndǐng 云顶) les sept étoiles (qīxīng 七星)
Simple fouet (mais suite à une discussion avec Shi De Cheng, il s’agirait plutôt de « la palanche ») (dān biān 单鞭),  accueillir étroitement (jǐn jiē 紧接),  le tigre serre dans ses bras la tête (hǔ bào tóu 虎抱头)
Le corps de travers (xié xíng 斜形) double fermeture de la porte de fer (shuāngguān tiě mén 双关铁门), fermer/boucher (fēng封)
Le corps de travers à gauche (zuǒ xié xíng 左斜行),  enchainé avec un coup de pied tranchant/qui fend en deux (jiēlián pītuǐ接连劈腿)
Le corps de travers à droite (yòu xié xíng 右斜), coup de pied claqué en forme de croix (shízì cǎi jiǎo十字踩脚)
Arracher le coeur (zhāixīn chuí 摘心捶),  l’arbre ancestral enroule ses racines (gǔ shù pán gēn  古树盘根)
Deplacement arrière (dào bù 倒), coup de poing (gé quán 格拳), frapper du coude (kē zhǒu xíng磕肘行)
Bloquer la taille et marteler (lányāo chuí 拦腰捶), le tigre noir gravit la montagne (hēi hǔ dēngshān,黑虎登山)
Balancer le coude (bǎi zhǒu 摆肘),  relever le bois (juē chái 撅柴),  le vent pénètre les oreilles (ěr guàn fēng耳贯风)
Coup de pied tranchant/qui fend en deux (pītuǐ 劈腿), le corps de travers (xié xíng 斜行),  lancer face à (l’ennemi) (yíngmiàn sā迎面撒)
Les nuages au sommet (yúndǐng 云顶), les sept étoiles (qīxīng 七星), simple fouet (ou palanche)(dān biān chōng单鞭冲)
S’allonger sur l’oreiller à gauche et à droite (zuǒyòu wò zhěn 左右卧枕), arracher le cœur (zhāixīn chuí,摘心捶)
L’arbre ancestral enroule ses racines (gǔ shù pán gēn古树盘根),  double frappe des coudes (zhǒu shuāng pèng肘双碰)
Encore une fois le busard se retourne (zàicì yàozi dà fānshēn, 再次鹞子大翻身)
Coup de coude (guǎi zhǒu拐肘) relever le bois (juē chái 撅柴), double pénétration du vent (shuāngguàn fēng双贯风)
Le corps de travers à droite (yòubiān xié xíng 右边斜行),  traverser les poils bleus (kuà máo lán 跨毛蓝)
Le canon sur le sol (wò dì pào 卧地炮)  attaquer avec un coup de poing partant de la taille (lányāo quán gōng拦腰拳攻)
Le corps de travers enchainé par la paume qui pousse la montagne (xié xíng jiēlián tuī shān zhǎng,  斜行接连推山掌)
Coup de coude (guǎi zhǒu 拐肘), enchainé par le busard qui se retourne (jǐn gēn yào fānshēn紧跟鹞翻身)
Le coq d’or se tient sur une patte en observant l’ennemi (jīnjīdúlì dàguān zhèn,  金鸡独立大观阵)
Retirer le corps (shùshēn 束身)  les cinq doigts vers le haut (comme un) phénix (wǔzhǐ shàng cháo fèng五指上朝凤)
Les nuages au sommet (yúndǐng 云顶), les sept étoiles (qīxīng 七星) enchainé par un simple fouet (ou palanche)(jiē dān biān 接单鞭)
Faire danser les fleurs et s’assoir sur la montagne (wǔ huā zuò shān舞花坐山), c’est la fin de la boxe canon (pàoquán chéng炮拳成)

© Copyright Shaolin Nantes.

Shaolin Chang Hu Xin Yi Men Quan – la boxe de la grande sauvegarde du style du Xin Yi de Shaolin 少林长护心意门拳

La boxe de la grande sauvegarde du style du xinyi 少林长护心意门拳 

Concernant l’origine de cette forme, il est dit que c’est une des formes les plus anciennes de Shaolin, créé par le moine Hui Wei (惠威) pendant la dynastie des Song (宋朝 960 – 1279). Elle était composée de 36 techniques à l’origine puis étendu à 66 techniques.

Pendant la dynastie Yuan (元朝 1280 – 1368) le fameux moine Jin Na Luo (紧那罗) a complété la boxe pour atteindre 72 techniques.

Enfin pendant la dynastie des Ming (明朝 1368 – 1644), elle fût de nouveau développée par les moines Jue Xun (觉训) et Tong Xiang (通祥) pour atteindre 84 techniques.

Chang Hu Xin Yi Men Quan fait partie du style Qi Xing Men (七星门) de Shaolin et a un lien très proche avec la boxe Qi Xing Quan (七星拳), on dit qu’elles ont une relation comme « mère » et « fille ». Ces deux boxes ont des positions très atypiques, qui ne sont utilisés dans aucune autre boxe de shaolin.

Chang Hu Xin Yi Men Quan possède beaucoup de techniques de main (手法) et peu de technique de jambe. La particularité de cette boxe est de varié entre le souple et le dur.

La formule de la boxe

长护心意门拳长,八十三势招招强。白蛇吐信照胸中,二龙戏水把人伤。
金沙飞掌伤人面,冲天炮拳直打上。寒鸡人群跨虎势,急忙转身铁扇挡。
提膝砸手闻声响,转胸七星人难防。二郎但山赶日用,双关铁门击太阳。
马步骤出崩仙掌,起落进退把人伤。提膝栽把疾如风,探马扫式最妙强。
马步崩出飞心掌,捶出打脸溅红光。虚步实行朝上打,十字通臂前后伤。
阴阳出手妖难躲,探马冲捶击胸膛。撤步炮捶挡脚手,金鸡独立提膝梁。
猿猴束身观战势,左右踩脚连击响。腋下藏花崩九天,虚实捶打把人伤。
大鹏踹起撩阴脚,提膝蹬腿截断桩。火神分金破肚肠,左右飞掌削耳光。
疾步一掌崩开石,脚手并用敌难防。盯心标拳虎掏心,跨虎待机把敌伤。
二郎担山赶太阳,探步骤出神肘掌。大开门户诱敌进,闭门抓鸡全入网。
鸳鸯常爪百变化,拧把跨虎抖大膀。二起踩脚肘会膝,马步侧打两倒桩。
龙身干扰行乾坤,腾空点打击太阳。白猴束身扭身转,飞拳击打眉鼻梁。
翻臂撩打穿肋捶,霎间百魔见阎王。虎步跨虎招把绝,十字通臂打四方。
门开两扇诱贼人,金鸡独立站中堂。白猿束身待良机,青龙出海抖角璋。
转身重炮震天响,下海捉鳖遍海洋。铁捶击伤大力士,狸猫束身足下藏。
青风卷地扫落叶,铁掌甩击神难防。枯树盘根连根拔,织女穿梭如闪往。
卫士怒关门两扇,左右跨虎藏后庄。二龙戏珠变无常,阴阳虚实敌难祥。
云顶七星双出捶,解破重围过大江。罗汉稳坐泰山顶,笑眉观赏众僧康。
苦练吾拳八春秋,武艺超群闯八江。严戒不出无德徒,卓技仅映少林光。

Traduction:
En cours de traduction

© Copyright Shaolin Nantes.

Shaolin Si : le temple quoi ? de la petite forêt ? de la jeune forêt ?

Après avoir lu presque tout et n’importe quoi sur l’explication du nom du célèbre monastère de Shaolin, j’ai décidé d’écrire un article sur ce sujet.

Il est souvent traduit à tort par :
Le temple de la petite forêt
Le temple de la jeune forêt
Le petit temple boisé

Tout d’ abord, décomposons le nom Shaolin Si (少林寺)

Monastère de Shaolin 少林寺
Monastère de Shaolin 少林寺

少shào : jeune
林lín : forêt/bois
寺sì : monastère

A première vue on pourrait traduire simplement par le « monastère de la jeune forêt ».

Cette traduction devient complètement erronée lorsque l’on connaît la géographie de la région où est situé le monastère de shaolin.

Le monastère se trouve au milieu du Song Shan 嵩山. Cette chaîne de montagne est composée de deux principaux monts :

  • à l’est le mont Tai Shi 太室山
  • à l’ouest le mont Shao Shi 少室山

Le monastère de Shaolin est situé au pied du mont Shao Shi au milieu d’une forêt.

Le « shao » dans « Shaolin Si » fait donc référence au mont Shao Shi, « lin » fait référence à la forêt et « Si »  au monastère.

Pour une raison que j’ignore, les chinois traduisent toujours « Si » par « Temple » (au lieu de « monastère ») dans le cas de « Shaolin » (dans les autres cas, ils traduisent bien par « monastère »).  En chinois « Temple » se dit «miào » 庙.

On peut donc traduire Shaolin Si par « le monastère dans la forêt du mont Shao Shi ».

Liens sur le site officiel (en anglais)

© Copyright Shaolin Nantes.

Les 8 frappes autorisées et les 8 frappes interdites de Shaolin 八打八不打

Planche Ba Da Ba Bu Da
Planche Ba Da Ba Bu Da

A Shaolin, il existe deux poèmes très connus qui indiquent les frappes qui sont permises de celles qui sont interdites (八打八不打). En effet, l’école de Shaolin étant issu du bouddhisme, les techniques mortelles ne doivent être utilisées qu’en ultime recours. Des techniques efficaces mettant un terme au combattant rapidement sans pour autant tuer l’adversaire existent. Elles sont donc préconisées lors d’un combat. Sur cette base et afin de ne pas oublier ces règles, les anciens maîtres de Shaolin ont écrit deux poèmes : 八打(Ba Da les huit frappes autorisées) et 八不打 (Ba Bu Da les huit frappes interdites).

Voici donc ces poèmes et leur traduction.

八打:
一打眉头双睛,二打唇上人中,
三打串腮耳门,四打背后骨缝,
五打肺腑胸膛,六打撩阴高胃,
七打鹤膝虎胫,八打破骨千斤。

Traduction:
Les huit frappes autorisées :
Première frappe: tu dois frapper les yeux (il provoque la perte de la vue et du jugement) et l’arcade sourcilière (blessure du nerf optique)
Deuxième frappe: tu dois frapper le philtrum au dessus des lèvres (blessure soit nerveuse soit dentaire)
Troisième frappe: tu dois frapper les endroits entre la joue et la gnathie (il provoque le déboîtement)
Quatrième frappe : tu dois frapper le dos sutural (il provoque la défaillance des membres supérieurs)
Cinquième frappe: tu dois frapper les entrailles et la poitrine (il provoque l’abîme du muscle pectoral, la difficulté de la respiration, la défaillance des membres supérieurs)
Sixième frappe: tu dois frapper les os juste au dessus des parties honteuses (juste au dessus du pénis)
Septième frappe : tu dois frapper les genoux de la grue et la jambe du tigre (blessure articulaire qui entraîne une difficulté du mouvement voir même l’handicap)
Huitième frappe: tu dois frapper le tibia

八不打:
一不打太阳为首,二不打正对锁口,
三不打中心两臂,四不打两肋太极,
五不打海底撩阴,六不打两肾对心,
七不打尾宫缝腑,八不打两耳医风。

Traduction:
Les huit frappes interdites :
Premièrement: tu ne dois pas frapper les tempes
Deuxièmement: tu ne dois pas frapper la gorge et les clavicules
Troisièmement: tu ne dois pas frapper l’endroit où se situe le coeur et les deux cotes
Quatrièmement : tu ne dois pas frapper les deux côtes en dessous du creux des aisselles
Cinquièmement: tu ne dois pas frapper les parties honteuses
Sixièmement: tu ne dois pas frapper les deux reins
Septièmement : tu ne dois pas frapper la vertèbre coccygienne
Huitièmement: tu ne dois pas frapper les oreilles avec la technique « shuang feng guan er » (le double vent rentre dans les oreilles)

© Copyright Shaolin Nantes.