Archives de catégorie : Kung Fu Shaolin 少林功夫

Le kung fu de Shaolin

Présentation du Kung Fu 功夫

Mais au fait c’est quoi le Kung Fu ?

Une des premières questions posées, le Kung Fu qu’est-ce que c’est ?

Dans un premier temps, attardons-nous sur le terme « Kung Fu » 功夫. Ce mot fut popularisé par les films HongKongais et surtout par le célèbre Bruce Lee. Vous n’êtes pas sans savoir qu’en Chine la langue officielle est le mandarin. L’écriture chinoise est différente et il existe plusieurs façons de la transcrire dans notre alphabet. Celle retenue par la chine est le pinyin et le « KungFu » s’écrit en fait en pinyin « Gong Fu », 功夫. Pour ne pas compliquer et surtout ne pas « embrouiller » les occidentaux, l’orthographe « Kung Fu » a été conservée.

Boxe de Shaolin 少林拳
Boxe de Shaolin 少林拳

Mais alors c’est quoi ? Le Kung Fu veut littéralement dire « s’épanouïr à travers un travail dur ». Si nous détaillons les caractères :

功 Gong (ou Kung) : mérite ; habileté/adresse

夫 Fu : lettré ; maitre ; mari. En d’autres termes, un homme épanoui

Mais quel rapport avec les arts martiaux alors ?

Dans les milieux traditionnels des arts de combats, l’accent est mis sur l’effort, la répétition inlassable et sur la spécialisation. Un proverbe martial bien connu dit :

Crains celui qui pratique 10 000 fois une technique plutôt que celui qui pratique 1 fois 10 000 techniques.

Les maîtres aiment donc employer le terme de Kung Fu faisant clairement référence aux arts martiaux traditionnels chinois. En opposition au terme Wu Shu utilisé désormais pour définir le côté sportif de l’art martial chinois.

WuShu 武术 ? C’est quoi ça ?

Et bien WuShu veut littéralement dire Art Martial.

Le mot Wu 武 est composé de Zhi 止 (arrêter) et de Ge 戈 (hallebarde). Le Wu Shu serait donc l’art de stopper le combat et par extension l’art de la paix.
Certains sinologues remettent en question cette explication. En effet le mot Zhi 止 est, à l’origine, la représentation d’une trace de pas dans le sol et ferait donc référence dans le mot Wu 武 aux traces des soldats marchant avec leur hallebarde. Ce serait donc l’art de la guerre et non l’art de stopper le combat. A chacun de se faire son avis !

Mais le mot Wu Shu 武术 est aujourd’hui utilisé essentiellement pour qualifier le côté sportif. Aujourd’hui lorsqu’une personne dit qu’elle pratique le wushu, dans 95% des cas cela fait référence au sport. Le wushu sportif est composé de deux grandes parties : l’aspect combat avec le San Da 散打 (boxe pieds poings avec projection) et l’aspect technique avec le Tao Lu 道路. Ce dernier (Tao Lu) est lui-même décomposé en plusieurs épreuves : Chang Quan (boxe longue : synthèse des styles du nord de la Chine), Nan Quan (boxe du sud : comme son nom l’indique synthèse des boxes du sud de la Chine), Dui Lian (combat arrangé), Tai Ji Quan, etc.

Le wushu représente donc l’ensemble des arts martiaux et plus particulièrement les arts martiaux chinois.

Kung Fu ou Wu Shu, vous l’aurez compris, ça ne veut donc pas dire grand-chose ! Eh bien oui, les deux font référence aux arts martiaux chinois mais ne précisent pas lequel. C’est comme si vous dites que vous pratiquez un sport de ballon sans préciser que ce soit du football, du basket ball, du volley ball etc. Ah oui pour complexifier le tout, il existe des centaines de styles dans les arts martiaux chinois (certains parlent de + de 400 styles !) d’où l’importance de préciser ! Par exemple dans notre école nous pratiquons la boxe de Shaolin (Shaolin Quan 少林拳).

San Da 散打
San Da 散打
Wu Shu 武术 Qiang Shu 枪术

Ca va je ne vous ai pas perdu ? Pour résumer :
– Le terme Kung Fu est un terme générique, essentiellement utilisé pour les arts martiaux chinois traditionnels
– Le terme Wu Shu est également un terme générique, utilisé majoritairement pour les arts martiaux chinois sportifs
– Les 2 termes ci-dessus ne sont pas assez précis, il faut préciser le style pour les arts traditionnels ou la spécialisation pour les arts sportifs.

A noter qu’il existe une certaine « séparation » entre les deux (tradi et sportif). Il n’est pas rare que des maitres traditionnels dénigrent les pratiquants de Wu Shu (aspect sportif) et inversement les athlètes du Wu Shu dénigrant des pratiquants traditionnels. Chacun se distinguant en mettant en avant leurs propres arguments: le côté « martial » pour les un, le côté « performance » pour les autres, etc. Ce « conflit » se retrouve notamment dans les différents fédérations françaises des arts martiaux chinois. Espérons que dans un avenir proche ces conflits cessent.

© Copyright Shaolin Nantes.

Shaolin Xin Yi Ba – la boxe secrète de Shaolin 少林心意把

Le dimanche 22 mai 2016, nous avons eu la chance de suivre un stage avec maitre Shi Heng Jun 释恒君大师 sur le thème du Xin Yi Ba 心意把.

Stage Xin Yi Ba 心意把 du 22 mai à Nantes
Stage Xin Yi Ba 心意把 du 22 mai à Nantes

Le but de cet article est de présenter cet art si particulier du gongfu de shaolin 少林功夫.

Le Xin Yi Ba 心意把 fait partie de l’école Xin Yi 心意门 de Shaolin 少林. Le Xin Yi Ba 心意把 est composé de 24 mouvements individuels. Ce sont des mouvements très simples. L’accent est mis sur la puissance et l’efficacité. Ce style fut très longtemps resté secret et transmis à très peu de personne du fait de sa dangerosité. Chacun des 24 mouvements permet de mettre fin très rapidement au combat.

Si nous décomposons le nom Xin Yi Ba 心意把:

  • Xin 心: le coeur
  • Yi 意: l’intention
  • Ba 把: la saisie (agripper)

Le concept chinois d’harmoniser le Xin 心 Cœur et le Yi 意 Intention est difficile à expliquer et de plus il existe plusieurs explications possibles (voir cet excellent article). Une explication donnée par Maitre Shi Heng Jun 释恒君大师 est de calmer l’esprit pour augmenter sa capacité de concentration afin de pouvoir générer un maximum de puissance.

La saisie Ba 把 peut également avoir le sens de techniques supérieures. Un proverbe très connu à Shaolin dit :

宁教十拳, 不教一把
Plutôt enseigner dix boxes (formes), (mais) pas enseigner un Ba

Les 24 mouvements s’appellent 24 Ba 二十四把.

La particularité du style est d’attaquer quasi exclusivement sur le ligne centrale 中路 de l’adversaire en avançant sur une ligne droite. La forme de poing utilisé est Li Quan (poing perpendiculaire au sol) contrairement à la forme courante Yin Yang Quan 阴阳拳 (cœur du poing vers le sol). Lorsque nous attaquons en haut, nous protégeons le bas et lorsque nous attaquons en bas, nous protégeons le haut.

Dans le temple de Shaolin 少林寺 il y a une salle très connue qui s’appelle la salle aux milles bouddhas 千佛殿. Cette salle est composée de 48 « creux » sur le sol et, d’après les manuscrits de Shaolin « shaolin quan pu 少林拳谱 », ces creux ont été formés suite à la pratique répétitive des frappes du Xin Yi Ba 心意把 de génération en génération.

la salle aux milles bouddhas 千佛殿
la salle aux milles bouddhas 千佛殿

Toujours d’après les manuscrits de Shaolin « shaolin quan pu 少林拳谱 », la forme du corps du Xin Yi Ba 心意把 est comme le tigre jaillissant de la grotte. Les gestes sont comme ceux d’un dragon. Les pieds frappent le sol comme une mine qui explose. Il faut 8 automnes (années) pour réussir, cette boxe est également connue sous le nom de « shaolin shen ba 少林神把 ».
Les maitres experts de cette boxe sont le moine Zhan Ju 湛举 pendant la dynastie Qing (清朝 1644 – 1912), le moine Zhen Xu 释贞绪 (maitre de Shi Su Xi 释素喜), maitre Shi De Gen 释德根 et les maitres Yong Xiang 释永祥 et Shi Su Yun 释素云.

Le traité du Xin Yi Ba dit (tiré du « shaolin quan pu 少林拳谱 »):

歌訣曰

少林心意把,踏凹四十八,
點點有别招,氣從丹田發,
起勢隨開音,落脚山倒塌,
撩臂滅堂燈,撩把撕夜叉,
五行練一氣,着把如雷打,
苦練八年八,出山走天下。

Traduction :
Shaolin Xin Yi Ba, piétiner les creux 48 (fois),
Chaque creux a sa technique, l’énergie provient du Dan Tian
丹田,
la voix (crie) accompagne les mouvements,
frapper le pied (au sol) (comme pour faire) s’effondrer la montagne,
lever les bras (pour) éteindre la lumière de la salle (mettre KO),
la saisie levée (liao ba
撩把) (permet de) déchirer les démons,
les 5 actions s’exercent d’un souffle,
la saisie « zhao » (zhao ba
着把) est comme la foudre,
l’entrainement amer (difficile pendant) 8 ans et 8 mois,
sortir de la montagne et partir sous le ciel.

Lors du stage du 22 mai 2016, nous avons étudié les 6 premières techniques des 24 du Xin Yi Ba 心意把:

  1. qiang ba 抢把 – le Ba把 (la technique) de s’emparer / piller
  2. lue ba 掠把 – le Ba 把 (la technique) de prendre de force
  3. zhui ba 追把 – le Ba 把 (la technique) de rattraper / poursuivre
  4. jin ba 进把 – le Ba 把 (la technique) d’entrer / progresser
  5. jie ba截把– le Ba 把 (la technique) de trancher / couper / intercepter
  6. dou ba抖把 – le Ba 把 (la technique) de secouer / trembler

© Copyright Shaolin Nantes.

Shaolin Yin Shou Gun – Le baton « Yin » de Shaolin 少林阴手棍

Le « maniement souple du bâton »1 de Shaolin

Shaolin est très connu pour le maniement du bâton. Cet article a pour objectif de vous présenter la forme la plus connu à Shaolin: Shaolin Yin Shou Gun 少林阴手棍

Maitre Shi Heng Jun et ses disciples pratiquant Yin Shou Gun
Maitre Shi Heng Jun et ses disciples pratiquant Yin Shou Gun

La formule suivante présente l’art du bâton de Shaolin:

少林著于棍,练棍要稳准;
扎步要如钉,动步快如风;
棍下有力量,四两拨千斤;
练棍要臂力,气要往下沉;
一动要换气,二动要随身;
气随棍而走,气随棍而出;
箭步如登山,收气要平安。

Traduction:
Shaolin est connu pour son bâton, l’entrainement au bâton doit être précis et sûr ;
Le pas percant (zha bu 扎步) doit être comme un clou, les déplacements rapides comme le vent ;
Le bâton demande de la force, 200 grammes (4 liang (4X50g)) peuvent venir à bout de mille livres (500kg) ;
L’entrainement au bâton demande de la force dans les bras, le souffle doit être dirigé lourdement vers le bas ;
Un mouvement doit changer le souffle, deux mouvements doivent suivre le corps ;
Le souffle suit le bâton en avançant, le souffle suit le bâton en sortant ;
Le pas fusant (jian bu 箭步) comme gravir la montagne, la respiration doit être paisible.

Un grimoire de Shaolin dit également:

少林棍法天下扬, 十三棍僧救唐王.
紧那罗王烧火棍, 击退千百红巾军.
月空棍棒更神奇, 所向披靡鬼丧魂.
痛打倭寇染地红, 江南百姓享太平.

Traduction:
Les techniques de bâton de shaolin sont célèbres dans le monde entier,

Les 13 moines au baton (十三棍僧) ont secouru l’empereur de la dynastie Tang (唐王).
Le maitre Jin Na Luo Wang (紧那罗王) (a créé) Shao Huo Gun (烧火棍),
a repoussé l’armée très nombreuse des turbands rouge (红巾军).
Le bâton de Yue Kong (月空) (donne) un extrême avantage magique,
tout succombe à son assaut, (même) les fantômes et les mauvais esprits.
Frapper douloureusement les pirates japonais (wo kou 倭寇) (jusqu’à) colorer le sol en rouge,
(et) beaucoup de personne du Jiang Nan (江南, les régions situées au sud du fleuve Jiang) jouiront de la paix.

Le « maniement souple du bâton »  est la forme la plus ancienne et la plus représentative de l’art du bâton de Shaolin. Il possède une particularité évidente par rapport aux autres styles de bâton de Shaolin. Ce que nous entendons par « souple » est le fait de démontrer un style de contre-attaque opposé à un mouvement, il ne se réfère pas à la pensée logique normale pour évoluer dans la pratique, souvent nous pouvons deviner les mouvements suivants. Mais le résultat de cette anticipation sera faux, car le « maniement souple du bâton » se focalise sur les feintes. Par exemple si on veut taper en haut on tapera en bas, prévenir à l’Ouest et attaquer à l’Est,  soudainement à gauche puis à droite, laissant l’opposant douter sur ses  intuitions et donc dans l’incapacité de prévoir une défense.

1 « Yin » est un mot venant du principe du Yin et du Yang venant des écrits du « Yi-jing » . Ce mot indique la lune, l’obscurité, le noir, le sexe féminin, etc… en opposition au terme « Yang » qui indique le soleil, la clarté, le blanc, le sexe masculin, etc… . Dans les arts martiaux le « Yin » s’apparente souvent à la souplesse des mouvements et s’oppose donc à la dureté. Mais dans les arts martiaux chinois il n’y a pas de « Yin » sans « Yang » donc pas de souplesse sans dureté. Même si ce style est donc d’apparence très souple les attaques n’en resteront pas moins dures et puissantes. C’est un style de maniement du bâton typique de shaolin.

Le traité traditionnel de Yin Shou Gun:

少室棍法挪威传, 威力本是悟空传.
金鸡独立打上下, 风扫落叶打一片.
泰山压顶劈华山, 左右撩阴似风卷.
夜叉探海扎千丈, 出梢猛如怒放箭.
横进如就梭往返, 鹞子翻身霎钻天.
猿猴束身卧枕势, 诱敌遭击丧黄泉.
二十六式阴手棍, 少林武艺不轻传.

Traduction:
Les techniques de baton de shaolin ont été transmises par le majestueux Nuo (Jin Na Luo Wang),
La force de ces techniques a été créée par WuKong 悟空 (le roi singe).
Le coq d’or se tient sur une patte et frappe en haut et en bas,
Le vent balaye les feuilles et frappe les alentours.
Appuyer sur le sommet de TaiShan et séparer en deux le HuaShan,
Frapper de bas en haut (Liao) les parties (Yin) comme un tourbillon.
YeCha (夜叉 une divinité Indienne) pique dans la profondeur de la mer, pointé férocement comme une flèche décochée.
Frapper horizontalement en aller/retour comme une navette (utilisé sur les anciennes machines à tisser),
Le busard se retourne tout d’un coup et perce le ciel.
Le gibbon se rétracte (et utilise) la technique « s’allonger sur l’oreiller » (Wo Zhen 卧枕),
Tu amadoues les ennemies pour leur prendre la vie.
Les 26 techniques de Yin Shou Gun ne se transmettent pas à tout le monde.

Explication théorique de Yin Shou Gun
Explication théorique de Yin Shou Gun

Yin Shou Gun 阴手棍 exécuté par Shi Miao Hai 释妙海 disciple de maitre Shi Heng Jun 释恒君:

© Copyright Shaolin Nantes.

Shaolin Tai Zu Chang Quan – la boxe longue de l’empereur Tai Zu 少林太祖长拳

少林太祖长拳 Shaolin Tai Zu Chang Quan – La boxe longue de l’empereur Tai Zu

Cet article présente une boxe très connue et très répandue dans le gongfu de Shaolin: La boxe longue de l’empereur Tai Zu – Shaolin Tai Zu Chang Quan 少林太祖长拳.
L’expert incontournable de cette boxe est maitre Shi Heng Jun. Très respecté à Shaolin pour la maitrise de cette dernière, le but de l’article est de vous la présenter de manière exhaustive.
Si vous souhaitez pratiquer avec maitre Shi Heng Jun, c’est par ici

Présentation de la boxe:
Après avoir étudié les arts martiaux à shaolin, l’empereur de la dynastie SONG 宋代, Zhao Kuang Yin 趙匡胤 (qui se faisait appeler l’empereur Tai Zu 太祖), a créé sa boxe : Tai Zu Chang Quan 太祖长拳.
Cette technique s’exerce sur une ligne,  dans un petit espace (il est dit « l’espace d’un bœuf allongé sur le sol» 卧牛之地). Cette boxe

Maitre Shi Heng Jun 释恒君
Maitre Shi Heng Jun 释恒君

déploie sa force dans les combats à courte distance. Grâce à sa manière étrange, à sa grande puissance, les adversaires sont déroutés et ne peuvent réagir.

Dans la période de Wu Dai Shi Guo les héros régionaux sont venus au temple de Shaolin 少林寺 pour  assister au rassemblement des arts martiaux. Zhao Kuang Yin, qui devint le fondateur de la dynastie des Song 宋代, avait assisté à cette rencontre et a pris cette boxe du temple de Shaolin. La boxe longue (chang quan 长拳) est abondante dans le contenu, rationnelle en attaque défense et variées dans les mouvements. Cette forme se concentre sur la faisabilité et est également une bonne stratégie dans le combat au corps à corps. Elle a été largement pratiquée et le plus souvent par les moines du temple des dynasties successives. Elle a également été nommée les 32 mains du corps à corps de Shaolin (Shaolin San Shi Er Shou Duan Da 少林三十二手短打). Dans les manuscrits de Shaolin, il est dit que le Chang Quan est le combat à courte distance et que le combat à courte distance est le Chang Quan. Le Chang Quan est une boxe célèbre des arts martiaux de Shaolin et elle est très répandue.

Il existe deux traités traditionnels de cette boxe :

少林长拳颂

少林长拳太祖留传    行家一见从不低贬   内容丰富浑厚无端    遇敌制胜变化万千
姿驾壮丽雄伟刚健    启示酒脱虎威神颜   名曰短打类归虎拳    动恃爪牙追扑直前
手眼身步精气力功    计为八法最为重用   动作要求有形无形    轻重缓急节奏分明
囚身似猫抖身如虎    行时如龙动时象闪   声音如雷气发丹田    力注掌心霹雳惊天
牙咬断筋舌能脆齿    运气还顶发能冲冠   头颈要领肩颈要砸    内外要合裆根要下
阴阳气功高超技能    抖劲发力疾速机灵   一举一动一动一静    动静兼明天下任行
习此拳者永远牢记    欲练成功确实不易   功夫纯久方能奏效    明知规矩要守规矩
拳打万遍神理自现    日日月月不能间断   艺不压身用着方便    传世瑰宝勿丢一边
怀抱双拳制敌不难    不遇诚者切莫轻传   慎之慎之切记心间    先辈遗训莫当戏言

Traduction:
L’éloge du chang quan de shaolin

La boxe longue de Shaolin a été transmise par le maitre Tai Zu de génération en génération.
Elle n’a jamais été mise de coté par les experts du Wushu
Son contenu est abondant et change tout le temps
Elle vous fait gagner la maîtrise sur l’ennemi
Ses postures et ses formes sont magnifiques et grandes
Son imposante manière est libre et facile.
Il est dit que le combat à courte distance appartient à la boxe du tigre
Ciseler et attaquer grâce aux griffes
Les mains, les yeux, le corps, les pieds, l’esprit, le souffle, la puissance et « gong »
On les appelle les 8 sortes de méthodes les plus importantes.
Les mouvements sont concrets et exécuté de façon invisible.
Il y a des actions de légèreté et de lourdeur, de lenteur et de rapidité, avec un rythme clairement délimité.
Refermer le corps comme un chat et agiter le corps comme un tigre.
Marcher comme un dragon et se mouvoir comme un éclair
Le son est comme l’énergie du DanTian.
La puissance collectée dans le centre de la paume est comme un éclair retentissant.
Les dents peuvent arracher les muscles et la langue peut casser les dents
Les cheveux peuvent s’hérisser lorsque l’énergie monte à la tête.
La puissance de la tête est le guide et la puissance des épaules est écrasante
L’entrejambe doit être fermé et le qigong du yinyang maitrisé
Il est très utile pour générer la puissance et lancer la force
La boxe est mobile et immobile
La mobilité et l’immobilité sont clairement délimitées.
Le pratiquant de cette boxe ne doit jamais oublier ces points.
Ce n’est pas facile pour bien la pratiquer.
Seule votre volonté de pratiquer pourra vous permettre de progresser
Vous devez suivre les règles de celle-ci une fois apprise clairement.
La maîtrise vient de la pratique
Vous devez pratiquer continuellement
La boxe n’est pas un fardeau pour votre corps.
Il est rare de connaître une boxe transmise de temps anciens.
Il est facile pour vous d’acquérir la maîtrise de l’ennemi si vous maîtrisez cette boxe
Ne la transmettez pas sauf aux pratiquants sincères du wushu

少林太祖长拳歌决

海底捞沙起手势        意欲制敌使妙方       右手晃出面上撒        云遮日月难提防
撩阴截把下砸捶        统身用力彼身伤       囚身狸猫变虎身        弓步架肘使撑膀
含身抱拳马桩步        提地擎天志气昂       左手左掠恨脚捶        回身撂冲弓步桩
二起飞脚云霄响        上打下踢意深长       落地弓步用双括        仙着含意其中藏
束身抱拳御敌势        獗楔冲拳上下撞       回身凤凰单展翅        能顾己方击彼方
人群里面使摇山        摇肩晃膀用肘拳       虎扑把头最厉害        使用揭劲难抵挡
挑打器眼虎蹬山        回头望月审后方       转脸束身怀抱月        西面八方看势上
橛楔捶出梢拳用        招上顾下用处广       十字闯步前后冲        马桩盘肘击印堂
黑虎掏心心掏下        君主伤亡兵投降       二起飞脚天踢破        赘地炮捶下地堂
燕子取水扑身下        又名鹰捉足下藏       霸王观阵心底明        设阵一待击鬓旁
磨腰掏肋捶最毒        全凭抖劲使功夫       虎扑把头二次用        总有仙着也认输
抱拳蹬足双冲捶        声东击西气势足       束住身子虚着步        怀抱双拳人人服

Traduction:
La formule de la boxe Shaolin Tai Zu chang Quan

Attraper le sable au fond de la mer est la posture de départ
Utiliser la méthode merveilleuse pour pouvoir acquérir la maîtrise de l’ennemi
La main droite est lancée pour frapper le visage de l’ennemi
C’est difficile de la voir arriver
Marteler vers le bas et couper est utilisé contre l’entrejambe de l’ennemi
Utiliser toute la puissance de l’ensemble du corps pour blesser l’ennemi
Contracter le corps pour qu’il se change en corps de tigre
Faire un gongbu et séparer le coude pour soutenir le haut des épaules
Faire un mabu en contractant le corps et en enroulant les deux poings
Il y a une grande ambition lorsque l’on utilise la technique « porter la terre et soutenir le ciel »
La main gauche frappe à gauche et le poing martèle au moment de la frappe
Faire un gongbu lorsque l’on tourne le corps précipitamment en donnant un coup de poing
Les pieds frappent solidement.
Il y a un sens profond d’utiliser les coups de pied vers le haut et vers le bas
Utiliser le double crochet lorsque vous retomber en gongbu
Ce mouvement a sa propre signification mystérieuse
Contracter le corps en enroulant les poings est utilisé pour résister à l’ennemi
Le poing se précipite vers le haut et vers le bas.
Le phoenix déploie ses ailes après avoir tourner autour.
Ce n’est pas seulement pour se défendre mais aussi pour frapper l’ennemi
Secouer la montagne est utilisé dans la foule
Frapper du coude et du poing tout en secouant les épaules
C’est terrible lorsque l’on utilise l’attaque du tigre qui saisi la tête de son rival
C’est difficile d’en sortir
Les petits coups sont utilisés dans le combat
Tourner la tête pour voir la lune est utilisé pour examiner l’arrière
En se retournant, contracter le corps en tenant la lune sur sa poitrine est utilisé dans le combat
La décision est prise après avoir observé la situation venant de toutes les directions
Lancer le poing pour frapper
Il est utilisé souvent parce qu’il est très utile pour l’attaque et la défense
Le poing se précipite dans la position shizi.
Le coude frappe le visage de l’ennemi en mabu
Le tigre noir arrache le cœur de l’ennemi
Et l’ennemi se rend
Le pied frappe le ciel
Le poing martèle vers le bas
L’hirondelle se jette sur l’eau
Cette technique est également appelé l’aigle saisi un animal sur le sol
Le roi du combat (BaWang) contemple le cœur de la bataille
Il frappe les jambes de l’ennemi
Le poing frappant la taille et tirant la nervure est le plus puissant
Toute sa puissance est générée par la secousse
La frappe du tigre est de nouveau utilisée
L’ennemi sera vaincu mais avec l’aide de l’être céleste
Les deux poings sont lancés afin de frapper l’ennemi
Il suffit d’imposer sa manière
Contracter le corps en xubu est utilisé dans le combat
Les deux poings reviennent à la taille

Shi Heng Jun 释恒君 exécutant Shaolin Tai Zu Chang Quan 少林太祖长拳 au temple Da Fa Wang 大法王寺:

© Copyright Shaolin Nantes.

La boxe des 5 animaux et des 8 méthodes 少林五形八法拳

La boxe des 5 animaux et des 8 méthodes 少林五形八法拳 (shaolin wu xing ba fa quan) est une boxe très connu à Shaolin. Elle est pratiquée dans toutes les écoles de Deng Feng. Malgré la différence des formes dans de nombreuses écoles, les principes et les racines sont les mêmes. Le but de cet article est de les mettre en évidence.

La boxe des 5 animaux et des 8 méthodes fut réintroduit

Maitre Qin Qing Feng 秦庆丰
Maitre Qin Qing Feng 秦庆丰

e à shaolin par le maitre Qin Qing Feng 秦庆丰. Ce dernier est considéré comme « L’Expert » de cette boxe. Il a écrit de nombreux livres sur ce sujet.

Vous pouvez trouver ci-dessous une vidéo de présentation de Qin Qing Feng 秦庆 et son école:
Vidéo

On peut notamment y voir les formes suivantes:
– Da Jing Gang Quan par les élèves de Qin Qing Feng
– Luo Han Shi Ba Zhang par les élèves de Qin Qing Feng
– Wu Xing Ba Fa Quan 72 shi par Qin Qing Feng
– Wu Xing Ba Fa Quan 32 shi par les élèves de Qin Qing Feng
– Jing Gang Da Dao par Qin Qing Feng
– Jing Gang Da Dao par les élèves de Qin Qing Feng
– Zhen Shan Gun par Qin Qing Feng

Site de l’école de maitre Qin Qing Feng: www.kungfu-china.com

Le texte suivant est une traduction d’un extrait du livre de Qin Qing Feng 秦庆丰 sur la boxe des 5 animaux et des 8 méthodes 少林五形八法拳:

« La boxe shaolin wuxingbafa appartient à la branche du nord. Elle se caractérise par : l’unification de la boxe (拳 Quan) et de la pensée Zen (禅Chan), l’harmonie entre l’interne (内 Nei) et l’externe (外Wai), la pratique de la forme (形 xing) et de l’esprit (神 shen) ne font qu’un.

Cette méthode contient 5 formes (五形 wuxing) de boxes :
-dragon (龙 long)
-tigre (虎 hu)
-léopard (豹 bao)
-grue(鹤 he)
-serpent (蛇 she)

 et 8 techniques d’entrainement (八法 ba fa):
– technique de gongfu interne (内功法 nei gong fa)
– technique de gongfu externe (外功法 wai gong fa)
– technique de concentration (意念法 yi nian fa)
– techniques de poings (拳法 quan fa)
– techniques de jambes (腿法 tui fa)
– techniques de saisies et de lutte (擒摔法qin shuai fa)
– techniques de déplacement du corps et des pas (身步法 shen bu fa)
– techniques d’émission de sons faisant appel au qi (souffle, énergie) (发声用气法 fasheng yong qi fa )

 Cette boxe ne met non seulement l’accent sur les techniques mais aussi l’accent sur une culture spirituelle (练身修心 lianshenxiuxin : pratique le corps et l’esprit).

Par exemple la forme du dragon demande d’abord un travail sur l’intention, garder et ramasser l’intention vers l’intérieur. Ce travail est un très bon exercice pour régulariser le système nerveux.

Pour la forme du tigre il faut garder l’axe du corps bien droit, lâcher les épaules et laisser tomber l’énergie aux lombaires. Cette forme exerce les os, régularise la structure du corps, renforce tous les muscles du corps (dos, lombaire etc).

La forme du léopard travail la force, l’explosivité. Elle permet de tonifier la force interne et améliorer la qualité de l’agilité et la vitesse.

La forme du serpent entraine plutôt l’énergie, les mouvements sont très souples, agiles et rapides. Cette forme nous permet d’avoir une respiration plus profonde, d’augmenter la capacité respiratoire des poumons et aussi améliorer la circulation du sang.

La forme de la grue est très stable et souple. Elle exerce l’essence et cultive l’esprit. Elle permet de garder l’esprit vif et de régulariser l’ensemble des organes du corps.

Un  texte très court tiré du livre les techniques ancestrales de Shaolin, Shaolin Zong Fa, 少林宗法 permet d’illustrer cette boxe :
龙拳练神
虎拳练骨
豹拳练力
蛇拳练气
鹤拳练精

Traduction :
le poing du dragon exerce l’esprit (comprenez ici la concentration, l’intention)
le poing du tigre exerce les os (comprenez ici la stabilité)
le poing du léopard exerce la force (comprenez ici la force explosive, rapidité)
le poing du serpent exerce le souffle (comprenez ici le système respiratoire/cardiovasculaire)
le poing de la grue exerce l’essence (comprenez ici la vitalité)

 五拳学之能精,
则身坚气壮,
手灵足稳,
眼锐膽壮.

Traduction :
si la pratique des cinq poings est affinée
le corps peut être fort et l’énergie abondante
les mains sont agiles et les pieds sont fermes/stables
les yeux sont affûtés et la vésicule biliaire est forte (bravoure)

Précisions sur les cinq animaux :

1-龙形练神:lóng quán liàn shén
le poing du dragon exerce l’esprit
L’intention qui dirige le mouvement. Toujours détendre les épaules et les bras. Onduler/percer (en tournant). Dans chaque mouvement la forme et l’esprit s’harmonise comme le dragon qui s’amuse dans l’eau.

2- 虎形练骨:hǔ quán liàn gǔ
le poing du tigre exerce les os
Attaquer en se défendant, chaque mouvement demande la mobilisation de tout le corps, la force vient du DanTian. Les positions sont stables et les mouvements féroces. Comme le tigre en colère qui bondit de la forêt.

3- 豹形练力:bào quán liàn lì
le poing du léopard exerce la force
La forme du léopard s’harmonise avec la forme du tigre, il doit être aussi féroce et rapide que le tigre. La force est généré par les lombaires, et est guidée  par l’énergie. Ces techniques sont idéales pour le corps à corps.

4- 蛇形练气:shé quán liàn qì
le poing du serpent exerce le souffle
L’intention dirige le corps et les mouvements. Les mouvements sont souples, agiles et calmes. Les techniques utilisées pour attaquer la gorge, les yeux et les côtés de l’adversaire. Utiliser la souplesse pour venir à bout de la dureté.
Le corps ondule comme un serpent dans l’eau, il observe lentement mais peut attaquer comme un éclair. Il a des changement soudain et rapide.

5- 鹤形练精:hè quán liàn jīng
le poing de la grue exerce l’essence
Les mouvements sont très déployés, souples et stables mais en même temps légers. Comme une grue qui se tient élégamment debout. Elle entraine la vitalité.

Ci-dessous le traité de la boxe Wu Xing Ba Fa tiré du livre de Shi De Qian l’encyclopédie de Shaolin:

拳谱曰 :
少林五形八法拳, 原出嵩岳少室山.
秋月描绘五拳谱, 福居精研创新篇.
虎鹤蛇豹龙蛇势, 增形螳螂蟾和猿.
五形八法招招妙, 踢打甩撩扑按襸.
出猛收疾點入箭, 千招万变人防戁.
四路拳法百招捷, 若遇非君莫輕傳.

Traduction :
Traité de la boxe :
La boxe shaolin wuxingbafa, vient du mont Shao Shi 少室 sur la chaine de montagne Song.
Le traité des 5 boxes a été écrit par QiuYue 秋月, suite à des études précises du maître de nouveaux textes furent créés.
Sur la base des positions du tigre, de la grue, du serpent, du léopard, du dragon, il a ajouté ici des mouvements de mante religieuse, de crapaud et de singe.
Tous les mouvements de la boxe wuxingbafa sont très subtiles, on trouve des mouvements Ti (coup de pied), Da (frapper), shuai (projeter), liao (soulever), pu (rattraper), an (appuyer), cuan (ramasser/rassembler).
Sortir férocement, revenir en vitesse, pointer comme une flèche tirée par un arc, l’adversaire sera en difficulté pour se défendre et éviter ces milles techniques et dix milles changements.
Les 100 techniques (toutes les techniques) des 4 routines  sont agiles et fortes, si l’élève n’a pas de bonnes vertus il ne faut pas lui enseigner.

*Le moine Qiu Yue 秋月 est aussi connu sous son nom laïque白玉峰 (bai yu fen)

Ci-dessous le traité secret de la boxe Wu Xing Ba Fa tiré du livre de Shi De Qian l’encyclopédie de Shaolin:

少林五拳秘诀
少林五拳秋月传,五猛奇能汇成拳。
龙拳练神须抖劲,五心相印即技源。
遍体活泼充沛力,巨龙腾空威力全。
虎拳练骨动百节,全身宗气须充满。
起骤扑猛发宏力,怒目强项雄力泛。
豹拳练力劲须巨,跳窜骤疾如闪电。
全身鼓足崩山劲,砸铜掘铁进握拳。
蛇拳练气长吞吐,起落调锐精气贯。
柔灵游荡如疾风。锐目标前信蕊钻。
鹤拳练精注在足,凝精钢神心意闲。
舒臂运气手心软。独立华表精显然。

Traduction:
Les 5 boxes de shaolin ont été transmises de génération en génération par le maître QiuYue 秋月, les 5 féroces peuvent se réunir dans un poing (même boxe)
Le poing du dragon exerce l’esprit et fait trembler la puissance, les cinq cœurs battent à l’unisson et sont à l’origine des techniques.
Tout le corps vivant est remplit de plein d’énergie, le grand dragon bondit dans le ciel, la force est complète.
Le poing du tigre exerce les os et bouge les centaines d’articulations, tout l’air du corps doit être rempli complètement.
Se lever subitement et se jeter férocement pour générer énormément de force, les yeux coléreux et insoumis permettent de faire ressentir la puissance.
Le poing du léopard exerce la force, la puissance doit être énorme, bondir aussi vite que l’éclair.
Tout le corps rassemble la puissance qui peut détruire la montagne, rentrer avec le poing fermé pour broyer le bronze et creuser le fer.
Le poing du serpent exerce la respiration de façon profonde (inspiration/expiration), monter et descendre pour régler la vigueur et faire pénétrer l’essence.
Souple et habile comme un coup de vent qui erre, le regard perçant vers l’avant comme pour percer une étamine.
Le poing de la grue exerce la vitalité, concentré sur les pieds, se concentrer sur l’essence, l’esprit est ferme, le coeur (sentiment) est libre.
Etendre les bras pour mieux respirer, le cœur de la main est mou, se tenir sur une jambe (Du Li) avec une apparence splendide, la vitalité est évidente.

Vidéo de Qin Qing Feng exécutant le Wu Xing Ba Fa Quan 108 techniques:

Vidéo des élèves de Qin Qing Feng exécutant le Wu Xing Ba Fa Quan 32 techniques:

Planche de la boxe Wu Xing Ba Fa (32 techniques version de l’école de Shi Yan Lu):

Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa
Planche Wu Xing Ba Fa

Noms des techniques:

1-起势qǐ shì ouverture
2-二虎争威èr hǔ zhēng wēi deux tigres rivalisent
3-卧虎扑食wò hǔ pū shí le tigre allongé rattrape sa proie                         4-饿虎抱石è hǔ bào shí le tigre affamé prend une pierre
5-搬石寻路bān shí xún lù shì Déplacé la pierre pour trouver le chemin
6-潜身入洞qián shēn rù dòng cacher son corps et rentrer dans la grotte
7-黑虎推山hēi hǔ tuī shan le tigre noir pousse la montagne                      8-饿虎揽食è hǔ lǎn shíle tigre affamé ramasse sa proie
9-豹子撞林bàozi zhuàng lín le léopard heurte la forêt                               10-迎风双探yíngfēng shuāng tàn Guetter les 2 orientations en suivant le vent
11-乌龙探水wū lóng tàn shuǐ le dragon noir rentre au fond de  l’eau
12-黑虎抖爪hēi hǔ dǒu zhuǎ le tigre noir fait secouer ses griffes
13-五爪探顶 wǔ zhuǎ tàn dǐng les 5 griffes touchent le sommet
14-黑虎钻林hēi hǔ zuān lín le tigre noir rentre dans la forêt
15-豹子抖尘bàozi dǒu chén le léopard se secoue pour enlever la poussière
16-白蛇初探bái shé chū tàn le serpent blanc sonde pour la première fois
17-白鹤单息báihè dān xī la grue blanche respire en tenant sur une seule patte
18-白虎望月bái hǔ wàng yuè le tigre blanc observe la lune
19-金豹擂石jīn bào léi shí le léopard d’or frappe la pierre                        20-虎尾搅林hǔ wěi jiǎo lín la queue du tigre dérange la forêt
21-潜身入洞qián shēn rù dòng cacher le corps et rentrer dans la grotte
22-白鹤寻食báihè xún shí la grue blanche cherche sa nourriture
23-乌龙摆尾wū lóng bai wei le dragon noir balance sa queue                  24-二郎担山Er lang dan shan « erlang » (Dieu chinois) détient la montagne
25-黑虎钻林hēi hǔ zuān lín le tigre noir rentre dans la forêt                     26-五爪探顶 wǔ zhuǎ tàn dǐng les 5 griffes touchent le sommet
27-乌龙摆尾wū lóng bai wei le dragon noir balance sa queue                  28-白鹤单息báihè dān xī la grue blanche respire en tenant sur une seule patte
29-豹子抖爪bàozi dǒu zhuǎ le léopard fait secouer ses griffes                 30-黑虎钻林hēi hǔ zuān lín le tigre noir rentre dans la forêt
31-黑虎掏心hēi hǔ tāo xīnle tigre noir arrache le coeur                             32-乌龙出海wū lóng chu hai le dragon noir jaillit de la mer
33-白鹤亮翅báihè liàng chì la grue blanche déploie ses ailes                     34-收势shōu shì fermeture

*Pour comptabiliser les 32 techniques, il ne faut pas tenir compte de l’ouverture et de la fermeture.

© Copyright Shaolin Nantes.

Shaolin Pao Quan – la boxe canon de Shaolin 少林炮拳

Shi Heng Jun
Shi Heng Jun

D’après les anciens livres de Shaolin (Shaolin Quan Pu 少林拳谱) la boxe canon de Shaolin a été créée par le moine Fu Ju 福居 pendant la dynastie Song (宋朝960 – 1279). Il avait invité 18 grands maitres de différents styles pour échanger sur leurs connaissances au temple Shaolin et créer la quintessence de la boxe Shaolin.
Cette boxe (Pao Quan 炮拳 ou Pao Chui 炮锤) avait à l’origine 28 méthodes sous la dynastie Qing (清朝 1644 – 1912). Elle a été améliorée pour atteindre 36 méthodes par le moine Zhan Ju 湛举. Cette boxe n’a pas seulement absorbé la quintessence des boxes Shaolin Luohan Shi Ba Shou 少林罗汉十八手, Luohan Quan 罗汉拳, Da Hong Quan 大洪拳, Xiao Hong Quan 小洪拳, Tong Bi Quan 通臂拳 mais combine également avec l’expérience acquise dans le combat réel par ces grands maitres.
Elle contient également la pratique du Xin Yi Ba 心意把, une boxe exclusive de shaolin, lui donnant ainsi ce gout si particulier et un style inimitable. Ses actions sont féroces et rapides, de manières imprévisibles, mêlant le doux et le dur. C’est une forme de boxe dédiée au combat réel, ignorant la forme fleurie.
Depuis la dynastie des Qing (清朝 1644 – 1912), elle fut considérée comme une compétence unique et secrète de Shaolin.

Il est dit désormais que la boxe canon de shaolin est l’une des boxes les plus anciennes du monastère de shaolin. Elle est considérée comme l’une des 10 plus grandes boxes de shaolin. Son nom « Boxe Canon » (炮Pao en chinois) vient du fait qu’elle contient beaucoup de technique nommée par « canon » (Pao) comme :

追风炮、zhui feng pao
卧心炮、wo xin pao
飞云炮、fei yun pao
连环炮、lian huan pao
迎面炮、ying mian pao
冲天炮、chong tian pao
裹鞭炮 guo bian pao
Et d’autres encore…

Le goût de la boxe :

拳要求,    内要提,外要随,
起要横,落要顺,打要近,
气要催,拳如炮,毁敌身。

Traduction:
拳要求     Cette boxe doit être suppliée (pour être apprise)
内要提,L’interne doit être élevé
外要随,L’externe doit être suivie
起要横,(l’action de ) s’élever doit être brutal
落要顺,(l’action de ) se baisser doit suivre
打要近,Frapper doit (se faire) proche (de l’adversaire)
气要催,Le souffle doit être pressé
拳如炮,Boxer comme l’explosion d’un canon
毁敌身。Démolir le corps de l’ennemi

Une vieille formule transmise par le maitre Jin Na Luo Wang  sur Pao Quan:
《炮拳罗王传歌诀》曰:

少室正宗武之花,诸拳之王炮拳架;
一招一式冲天塌,手足身步卷风沙;
拳似发炮身如龙,趋避神速妖皆怕。

Traduction:
La formule de la boxe canon transmise par LuoWang :
C’est un travail magnifique de l’école martiale orthodoxe du mont shao, la boxe Canon considérée comme la reine des boxes,
Toutes les techniques qui s’élèvent droit jusqu’au ciel font s’effondrer l’ennemi, les mains, les pieds, le corps, les déplacements sont comme un ouragan de sable,
Boxer comme l’explosion d’un canon, le corps comme un dragon, éviter extrêmement rapidement et tous les démons auront peur.

Une autre ancienne formule dit:

炮拳历史有记载,宋代福居著上册,
套路古老名声在,少林代代传下来。

Traduction:
L’histoire de la boxe Canon a été consignée, la dynaste Song (宋代) (le maitre) Fu Ju (福居) a écrit le premier volume,
Un taolu ancestral et réputé, transmis de génération en génération à Shaolin.

Le traité de la boxe Canon:

拳谱曰 :
少林大炮捶法妙, 福居先師譜内抄,
三十六勢拳把絶, 招招虎勁震山摇,
衡砸揣打崩底漏, 欲插劈擺纏甩撩,
撲推拉跳踢潑驟, 震脚如雷勢如炮,
眼疾手快即成擒,  大炮捶法歸宗招.

Traduction:
La grande boxe Canon de Shaolin (少林大炮捶) a des méthodes merveilleuses, 
Le grand maitre Fu Ju (福居) a créé (cette boxe),
36 techniques uniques,
chaque technique (a) le jin勁 du tigre (qui) secoue la montagne ,
Les frappes pilonnantes font s’effondrer (l’ennemi) au sol,
Vouloir percer (cha 插), fendre (pi 劈), balancer (bai 擺), enrouler (chan 纏), projeter (shuai 甩), lever (liao 撩),
(les techniques de) se jetter (pu 撲), pousser (tui 推), tirer (la 拉), bondir (tiao 跳), donner des coups de pied (ti 踢), se répandent soudainement,
Le pied tremblant (zhen jiao 震脚) comme la foudre, la puissance est comme (celle d’un) canon,
Le regard est vif, les mains sont rapides, les saisies sont immédiates,
Les méthodes de la grande boxe Canon sont ancestrales.

Cette boxe est composée de :

  • Xiao Pao Quan
  • Da Pao Quan

Le Xiao Pao Quan n’a qu’une routine. Le Da Pao Quan lui en a trois. D’après Shi De Yang, les deux premières routines de la grande forme ont été transmises au plus grand nombre. Par contre la troisième routine était jalousement gardée par les maitres et ces derniers ne l’ont transmise qu’à peu de disciple.

Ci dessous, la formule des noms de la grande boxe Canon routine 1 et 2 (大炮拳一路二路)

少林炮拳名称歌诀
起势掩手先起把,落地砸拳摘心捶
古树盘根双磕肘,虎抱头云顶七星
单鞭紧接虎抱头,斜形双关铁门封
左斜行接连劈腿,右斜行十字踩脚
摘心捶古树盘根,倒步格拳磕肘行
拦腰捶黑虎登山,摆肘撅柴耳贯风
劈腿斜行迎面撒,云顶七星单鞭冲
左右卧枕摘心捶,古树盘根肘双碰
再次鹞子大翻身,拐肘撅柴双贯风
右边斜行跨毛蓝,卧地炮拦腰拳攻
斜行接连推山掌,拐肘紧跟鹞翻身
金鸡独立大观阵,束身五指上朝凤
云顶七星接单鞭,舞花坐山炮拳成

Traduction:
La formule des noms de Shaolin Pao Quan

Ouverture (Qǐ shì 起势), caché la main (yǎn shǒu 掩手), saisir vers l’avant en s’élevant (xiān qǐ bǎ 先起把)
Se baisser vers le sol (luòdì 落地), pilonner avec le poing (zá quán 砸拳), arracher le coeur (zhāixīn chuí 摘心捶)
L’arbre ancestral enroule ses racines (gǔ shù pán gēn 古树盘根), double frappe des coudes (shuāng kē zhǒu 双磕肘)
Le tigre serre dans ses bras la tête (hǔ bào tóu 虎抱头), les nuages au sommet (yúndǐng 云顶) les sept étoiles (qīxīng 七星)
Simple fouet (mais suite à une discussion avec Shi De Cheng, il s’agirait plutôt de « la palanche ») (dān biān 单鞭),  accueillir étroitement (jǐn jiē 紧接),  le tigre serre dans ses bras la tête (hǔ bào tóu 虎抱头)
Le corps de travers (xié xíng 斜形) double fermeture de la porte de fer (shuāngguān tiě mén 双关铁门), fermer/boucher (fēng封)
Le corps de travers à gauche (zuǒ xié xíng 左斜行),  enchainé avec un coup de pied tranchant/qui fend en deux (jiēlián pītuǐ接连劈腿)
Le corps de travers à droite (yòu xié xíng 右斜), coup de pied claqué en forme de croix (shízì cǎi jiǎo十字踩脚)
Arracher le coeur (zhāixīn chuí 摘心捶),  l’arbre ancestral enroule ses racines (gǔ shù pán gēn  古树盘根)
Deplacement arrière (dào bù 倒), coup de poing (gé quán 格拳), frapper du coude (kē zhǒu xíng磕肘行)
Bloquer la taille et marteler (lányāo chuí 拦腰捶), le tigre noir gravit la montagne (hēi hǔ dēngshān,黑虎登山)
Balancer le coude (bǎi zhǒu 摆肘),  relever le bois (juē chái 撅柴),  le vent pénètre les oreilles (ěr guàn fēng耳贯风)
Coup de pied tranchant/qui fend en deux (pītuǐ 劈腿), le corps de travers (xié xíng 斜行),  lancer face à (l’ennemi) (yíngmiàn sā迎面撒)
Les nuages au sommet (yúndǐng 云顶), les sept étoiles (qīxīng 七星), simple fouet (ou palanche)(dān biān chōng单鞭冲)
S’allonger sur l’oreiller à gauche et à droite (zuǒyòu wò zhěn 左右卧枕), arracher le cœur (zhāixīn chuí,摘心捶)
L’arbre ancestral enroule ses racines (gǔ shù pán gēn古树盘根),  double frappe des coudes (zhǒu shuāng pèng肘双碰)
Encore une fois le busard se retourne (zàicì yàozi dà fānshēn, 再次鹞子大翻身)
Coup de coude (guǎi zhǒu拐肘) relever le bois (juē chái 撅柴), double pénétration du vent (shuāngguàn fēng双贯风)
Le corps de travers à droite (yòubiān xié xíng 右边斜行),  traverser les poils bleus (kuà máo lán 跨毛蓝)
Le canon sur le sol (wò dì pào 卧地炮)  attaquer avec un coup de poing partant de la taille (lányāo quán gōng拦腰拳攻)
Le corps de travers enchainé par la paume qui pousse la montagne (xié xíng jiēlián tuī shān zhǎng,  斜行接连推山掌)
Coup de coude (guǎi zhǒu 拐肘), enchainé par le busard qui se retourne (jǐn gēn yào fānshēn紧跟鹞翻身)
Le coq d’or se tient sur une patte en observant l’ennemi (jīnjīdúlì dàguān zhèn,  金鸡独立大观阵)
Retirer le corps (shùshēn 束身)  les cinq doigts vers le haut (comme un) phénix (wǔzhǐ shàng cháo fèng五指上朝凤)
Les nuages au sommet (yúndǐng 云顶), les sept étoiles (qīxīng 七星) enchainé par un simple fouet (ou palanche)(jiē dān biān 接单鞭)
Faire danser les fleurs et s’assoir sur la montagne (wǔ huā zuò shān舞花坐山), c’est la fin de la boxe canon (pàoquán chéng炮拳成)

© Copyright Shaolin Nantes.

Shaolin Chang Hu Xin Yi Men Quan – la boxe de la grande sauvegarde du style du Xin Yi de Shaolin 少林长护心意门拳

La boxe de la grande sauvegarde du style du xinyi 少林长护心意门拳 

Concernant l’origine de cette forme, il est dit que c’est une des formes les plus anciennes de Shaolin, créé par le moine Hui Wei (惠威) pendant la dynastie des Song (宋朝 960 – 1279). Elle était composée de 36 techniques à l’origine puis étendu à 66 techniques.

Pendant la dynastie Yuan (元朝 1280 – 1368) le fameux moine Jin Na Luo (紧那罗) a complété la boxe pour atteindre 72 techniques.

Enfin pendant la dynastie des Ming (明朝 1368 – 1644), elle fût de nouveau développée par les moines Jue Xun (觉训) et Tong Xiang (通祥) pour atteindre 84 techniques.

Chang Hu Xin Yi Men Quan fait partie du style Qi Xing Men (七星门) de Shaolin et a un lien très proche avec la boxe Qi Xing Quan (七星拳), on dit qu’elles ont une relation comme « mère » et « fille ». Ces deux boxes ont des positions très atypiques, qui ne sont utilisés dans aucune autre boxe de shaolin.

Chang Hu Xin Yi Men Quan possède beaucoup de techniques de main (手法) et peu de technique de jambe. La particularité de cette boxe est de varié entre le souple et le dur.

La formule de la boxe

长护心意门拳长,八十三势招招强。白蛇吐信照胸中,二龙戏水把人伤。
金沙飞掌伤人面,冲天炮拳直打上。寒鸡人群跨虎势,急忙转身铁扇挡。
提膝砸手闻声响,转胸七星人难防。二郎但山赶日用,双关铁门击太阳。
马步骤出崩仙掌,起落进退把人伤。提膝栽把疾如风,探马扫式最妙强。
马步崩出飞心掌,捶出打脸溅红光。虚步实行朝上打,十字通臂前后伤。
阴阳出手妖难躲,探马冲捶击胸膛。撤步炮捶挡脚手,金鸡独立提膝梁。
猿猴束身观战势,左右踩脚连击响。腋下藏花崩九天,虚实捶打把人伤。
大鹏踹起撩阴脚,提膝蹬腿截断桩。火神分金破肚肠,左右飞掌削耳光。
疾步一掌崩开石,脚手并用敌难防。盯心标拳虎掏心,跨虎待机把敌伤。
二郎担山赶太阳,探步骤出神肘掌。大开门户诱敌进,闭门抓鸡全入网。
鸳鸯常爪百变化,拧把跨虎抖大膀。二起踩脚肘会膝,马步侧打两倒桩。
龙身干扰行乾坤,腾空点打击太阳。白猴束身扭身转,飞拳击打眉鼻梁。
翻臂撩打穿肋捶,霎间百魔见阎王。虎步跨虎招把绝,十字通臂打四方。
门开两扇诱贼人,金鸡独立站中堂。白猿束身待良机,青龙出海抖角璋。
转身重炮震天响,下海捉鳖遍海洋。铁捶击伤大力士,狸猫束身足下藏。
青风卷地扫落叶,铁掌甩击神难防。枯树盘根连根拔,织女穿梭如闪往。
卫士怒关门两扇,左右跨虎藏后庄。二龙戏珠变无常,阴阳虚实敌难祥。
云顶七星双出捶,解破重围过大江。罗汉稳坐泰山顶,笑眉观赏众僧康。
苦练吾拳八春秋,武艺超群闯八江。严戒不出无德徒,卓技仅映少林光。

Traduction:
En cours de traduction

© Copyright Shaolin Nantes.

Les 8 frappes autorisées et les 8 frappes interdites de Shaolin 八打八不打

Planche Ba Da Ba Bu Da
Planche Ba Da Ba Bu Da

A Shaolin, il existe deux poèmes très connus qui indiquent les frappes qui sont permises de celles qui sont interdites (八打八不打). En effet, l’école de Shaolin étant issu du bouddhisme, les techniques mortelles ne doivent être utilisées qu’en ultime recours. Des techniques efficaces mettant un terme au combattant rapidement sans pour autant tuer l’adversaire existent. Elles sont donc préconisées lors d’un combat. Sur cette base et afin de ne pas oublier ces règles, les anciens maîtres de Shaolin ont écrit deux poèmes : 八打(Ba Da les huit frappes autorisées) et 八不打 (Ba Bu Da les huit frappes interdites).

Voici donc ces poèmes et leur traduction.

八打:
一打眉头双睛,二打唇上人中,
三打串腮耳门,四打背后骨缝,
五打肺腑胸膛,六打撩阴高胃,
七打鹤膝虎胫,八打破骨千斤。

Traduction:
Les huit frappes autorisées :
Première frappe: tu dois frapper les yeux (il provoque la perte de la vue et du jugement) et l’arcade sourcilière (blessure du nerf optique)
Deuxième frappe: tu dois frapper le philtrum au dessus des lèvres (blessure soit nerveuse soit dentaire)
Troisième frappe: tu dois frapper les endroits entre la joue et la gnathie (il provoque le déboîtement)
Quatrième frappe : tu dois frapper le dos sutural (il provoque la défaillance des membres supérieurs)
Cinquième frappe: tu dois frapper les entrailles et la poitrine (il provoque l’abîme du muscle pectoral, la difficulté de la respiration, la défaillance des membres supérieurs)
Sixième frappe: tu dois frapper les os juste au dessus des parties honteuses (juste au dessus du pénis)
Septième frappe : tu dois frapper les genoux de la grue et la jambe du tigre (blessure articulaire qui entraîne une difficulté du mouvement voir même l’handicap)
Huitième frappe: tu dois frapper le tibia

八不打:
一不打太阳为首,二不打正对锁口,
三不打中心两臂,四不打两肋太极,
五不打海底撩阴,六不打两肾对心,
七不打尾宫缝腑,八不打两耳医风。

Traduction:
Les huit frappes interdites :
Premièrement: tu ne dois pas frapper les tempes
Deuxièmement: tu ne dois pas frapper la gorge et les clavicules
Troisièmement: tu ne dois pas frapper l’endroit où se situe le coeur et les deux cotes
Quatrièmement : tu ne dois pas frapper les deux côtes en dessous du creux des aisselles
Cinquièmement: tu ne dois pas frapper les parties honteuses
Sixièmement: tu ne dois pas frapper les deux reins
Septièmement : tu ne dois pas frapper la vertèbre coccygienne
Huitièmement: tu ne dois pas frapper les oreilles avec la technique « shuang feng guan er » (le double vent rentre dans les oreilles)

© Copyright Shaolin Nantes.

Le « goût » du style Shaolin

Maitre Shi Heng Jun 释恒君
Maitre Shi Heng Jun 释恒君

Comme chaque style traditionnel, l’école de Shaolin (少林) à ses particularités qui les différencient des autres écoles de wushu (武术).

Lors de mon séjour de deux ans en Chine au temple de Da Fa Wang Si (大法王寺), j’ai remarqué dans le bureau du maître un tableau avec des inscriptions. Comme au début j’avais un niveau de chinois très faible, je n’y ai pas prêté attention.

Quelques mois plus tard, je suis retourné dans le bureau du maître boire le thé avec lui. Entre temps, j’avais fais pas mal de progrès en chinois ce qui m’a permis de comprendre quelques idéogrammes sur le tableau. J’ai alors demandé au maître à quoi correspondait les inscriptions sur le tableau.

Il m’expliquait alors que ces inscriptions définissaient le « goût »  de l’école de Shaolin. Chaque groupe de trois idéogrammes correspond à une comparaison définissant ainsi une particularité de l’école. Pour chaque comparaison il me faisait une petite illustration en exécutant un mouvement.

Il ajouta que c’est une des choses les plus importantes. Ne pas s’attacher à la forme mais s’imprégner des principes et du « goût » du style.

Le texte suivant correspond donc aux « goûts » de l’école de Shaolin. Il est composé des 18 comparaisons construites toutes de la même manière : 3 idéogrammes avec comme deuxième idéogramme 如 (ru) qui signifie « comme ».

少林功夫如字决 
« SHAOLIN GONG FU RU ZI JUE»
SPECIFICITES DU KUNGFU SHAOLIN

(Version écrite au temple DaFaWang)

動如偑  坐如籦

站如松  立如钉

卧如弓  起如鹤

落如雀  攀如猿

旋如鹰  盤如蛇

仆如虎  翻如鹞

脱如兔  缩如猫

轻如鸿  重如铁

转如鑚  滚如轮 

Traduction:
動如偑: Se mouvoir comme le vent
坐如籦: S’assoir comme une cloche (aussi stable qu’une cloche en fonte)
站如松: Immobile comme un sapin
立如钉: Se tenir debout (être droit) comme un clou
卧如弓: Allonger comme un arc
起如鹤: Décoller comme une grue
落如雀: Atterrir comme une pie sur une branche
攀如猿: Grimper comme un gibbon
旋如鹰: Virer comme un aigle
盤如蛇: S’enrouler comme un serpent
仆如虎: Bondir comme un tigre
翻如鹞: Se retourner comme un busard
脱如兔: S’enfuir comme un lièvre
缩如猫: Se contracter comme un chat
轻如鸿: Léger comme une oie sauvage
重如铁: Lourd comme du fer
转如鑚: Tourner
滚如轮: Rouler comme une roue d’une charette

© Copyright Shaolin Nantes.