Archives de catégorie : Culture (Shaolin Wen Hua 少林文化)

La culture de Shaolin

武德 Wu De la « moralité martiale »

Maitre Shi Heng Jun 释恒君大师 m’a demandé d’écrire un article sur ce qui est appelé les « vertus martiales » ou la « moralité martiale » dans les arts martiaux chinois : 武德 Wu De.

RespectLe 德 De veut littéralement dire :

  1. vertu / moralité
  2. volonté / cœur
  3. bonté / bienveillance

Si l’on découpe le caractère , nous pouvons voir qu’il est composé de 直zhí  (droit/vertical/franc/sincère) et en dessous du caractère 心xīn  (cœur/ pensée / esprit/intention), c’est donc d’avoir le cœur ou plutôt l’esprit droit, sincère.

Dans le contexte des arts martiaux, il ne s’agit pas ici d’être une personne irréprochable ou parfaite mais plutôt faire preuve de respect, de retenue et de bienveillance.

Maitre Shi Heng Jun nous a donc expliqué que le Wu De 武德 est divisé en trois parties :

  1. Kou De 口德: « la morale dans les paroles », sous-entendu ne pas être médisant.
  2. Shou De 手德: « la morale des mains », sous-entendu de ses gestes et par extension de la violence. Ne pas utiliser ou tout faire pour ne pas utiliser ses mains (la violence) pour résoudre un problème (voir cet article 八打八不打 faisant partie du 武德 Wu De).
  3. Xin De 心德: « la morale du cœur », sous-entendu ne pas avoir de « mauvaises pensées ». Certainement la chose la plus difficile vers laquelle tendre. Qui n’a jamais pensé du mal d’un autre ? Cette « règle » est finalement un moyen de s’auto-protéger car lorsque nous pensons du mal de quelqu’un c’est finalement notre mal être ou notre non-capacité à accepter qui nous provoque ces « mauvaises pensées ».

NB : Certaines écoles font la distinction entre la « moralité dans les paroles » Kou De 口德  et « la moralité du regard » Yan De眼德, sous-entendu ne pas être médisant du regard. Vous pouvez donc parfois entendre parler de cette « moralité » qui, pour certaine école (ex : celle de maitre Shi Heng Jun), est déjà incluse dans la « moralité dans les paroles » Kou De 口德.

Le grand maitre Shi Su Xi 释素喜法师 (1926 – 20016) disait au sujet de la vertu :

习武德为先
不怕先挨打
笑脸迎人欺
良师介武德
苦恒出高手

Traduction :
Pratiques d’abord la vertu
N’es pas peur d’être attaqué
Accueilles ton adversaire avec le sourire
Un bon maître introduit la vertu
L’amertume (la difficulté) et la persévérance sort toujours des hautes mains (grands maitres)

Traditionnellement, les maitres testaient les élèves et ce parfois pendant plusieurs années afin de vérifier s’ils étaient suffisamment « intègres » et « non violents » avant de leurs enseigner des techniques de combat. C’était du bon sens.

Aujourd’hui, c’est très différent. Il nous suffit de payer une cotisation pour pouvoir accéder aux enseignements. Quid du rôle des professeurs ? Doivent-ils être garants du Wu De 武德 ? Si oui, comment peuvent-ils détecter qu’un élève n’est pas « morale » pendant 2 – 3 ou 4 cours hebdo ? Est-ce que ceci a vraiment un sens ?

Bien évidemment c’est compliqué et je n’ai pas la réponse.
Mais une chose est sûre, pour être un « grand », un « vrai », un « bon » artiste martial / maitre / pratiquant / champion (peu importe les termes), il faut indéniablement essayer de tendre vers ces qualités…

Pour finir avec cet article, en Chine pour faire passer des messages, les chinois sont friands de proverbes, en voici une liste sur les Wu De 武德 et j’espère qu’ils vous aideront à en comprendre l’essence :

忍一时风平浪静
退一步海阔天空
Endurer un instant, le vent et la vague se calment
Reculer d’un pas la vision du ciel devient immense

谦虚使人进步
骄傲使人落后
La modestie fait avancer
L’arrogance fait reculer

善有善报。
La vertu a sa récompense.

美名胜过美貌。
Une belle réputation vaut mieux qu’une belle apparence.

凡人不可貌相,海水不可斗量。
On ne peut juger un homme à son apparence tout comme la mer ne peut être sondée par une gourde.

只要功夫深,铁杵磨成针。
Avec du travail, il est possible de changer une barre de fer en aiguille.

水滴石穿, 绳锯木断。
(Avec du temps) Les gouttes d’eau percent une pierre; une scie en corde coupe le bois.

旷神怡,事事顺利。
Quand le cœur va, tout va.

一笑解千愁。
Un sourire efface mille soucis.

人逢喜事精神爽。
Les gens sont de bonne humeur lorsqu’ils sont impliqués dans des événements heureux. / Un coeur joyeux rend le visage serein.

大智若愚。
Un grand sage peut sembler parfois idiot

© Copyright Shaolin Nantes.

La stèle 中興之祖 « En l’honneur des ancêtres »

Afin d’étayer le précédent article sur l’origine des noms des moines de Shaolin, j’ai décidé d’écrire cet article sur la stèle 中興之祖 créée à l’initiative de maître Shi Heng Jun 释恒君 en hommage à son maître Shi Yan Fo 释延佛 (abbé supérieur du monastère de Da Fa Wang 大法王寺) le 15 août 2009. Cette stèle se situe dans la cour du palais du grand trésor (Da Xiong Bao Dian 大雄宝殿) à côté des deux arbres ancestraux du monastère Da Fa Wang 大法王寺.

Discussion entre maître 释延佛 et disciple 释恒君
Discussion entre maître 释延佛 et disciple 释恒君

La première face de la stèle, 中興之祖 que nous pouvons traduire par « Les ancêtres qui ont développé (le temple) » ou d’une autre manière « En l’honneur des ancêtres »

« En l’honneur des ancêtres » 中興之祖
« En l’honneur des ancêtres » 中興之祖

La deuxième face de la stèle montre le plan du monastère Da Fa Wang 大法王寺.

Deuxième face de la stèle 中興之祖
Deuxième face de la stèle 中興之祖

Nous pouvons y voir les 7 principaux palais qui le composent :

  • 山门殿Shan Men Dian : Le palais de la porte de la montagne
  • 未来佛殿Wei Lai Fo Dian : Le palais du futur Bouddha
  • 天王殿Tian Wang Dian : Le palais de l’empereur céleste
  • 大雄宝殿Da Xiong Bao Dian* : Le palais du grand trésor
  • 地藏殿Di Zang Dian: Le palais des canons bouddhiques
  • 西方圣人殿Xi Fang Sheng Ren Dian: Le palais du sage de l’ouest
  • 卧佛殿Wo Fo Dian : Le palais du Bouddha allongé

    * Chaque monastère bouddhiste dispose d’un palais du grand trésor (Da Xiong Bao Dian 大雄宝殿)

La troisième face de la stèle est un texte de maitre Shi Heng Jun 释恒君.

Troisième face de la stèle Deuxième face de la stèle 中興之祖
Troisième face de la stèle Deuxième face de la stèle 中興之祖

Je n’arrive pas à lire les caractères sur la stèle, le style d’écriture m’est trop difficile à comprendre.
J’ai pu toutefois avoir une explication de ce texte :
Ce texte fait  l’éloge du maitre Shi Yan Fo 释延佛, le supérieur du monastère. Le texte a été écrit par son disciple, le maitre Shi Heng Jun 释恒君. Les origines civiles du supérieur sont rappelées. Suite à un accident dans sa jeunesse, il est devenu handicapé et est devenu moine au monastère de Shaolin sous l’égide du maitre Shi Yong Shan 释永山. En 1987, il est envoyé au monastère Da Fa Wang en ruine pour le restaurer. Il en devient le supérieur. Depuis ce jour, il ne cesse ses efforts afin de restaurer des monastères en ruines et leurs redonner leurs lettres de noblesse.

La dernière face de la stèle donne la liste de tous les disciples, des « petits disciples » et des « arrières disciples » du maitre Shi Yan Fo释延佛 :

Quatrième face de la stèle Troisième face de la stèle Deuxième face de la stèle 中興之祖
Quatrième face de la stèle Troisième face de la stèle Deuxième face de la stèle 中興之祖

Le haut de la stèle décrit les 11 disciples des différents temples de Shi Yan Fo释延佛.

Les 11 disciples principaux
Les 11 disciples principaux

De droite à gauche :

  • 欧洲禅学会恒君禅师: le maître Chan 禅师 Heng Jun 恒君 de l’association européenne du Chan
  • 嵩山法王寺恒结禅师: le maître Chan 禅师 Heng Jie 恒结 du temple Fa Wang du Song Shan
  • 嵩山法王寺恒兴禅师 : le maître Chan 禅师 Heng Xing 恒兴 du temple Fa Wang du Song Shan
  • 东莞隐贤寺恒悟禅师: le maître Chan 禅师 Heng Wu 恒悟 du temple Yin Xian de Dong Guan
  • 鲁山佛泉寺恒修禅师: le maître Chan 禅师 Heng Xiu 恒修 du temple Fo Quan du Lu Shan
  • 山西明灵寺恒礼禅师: le maître Chan 禅师 Heng Li 恒礼 du temple Ming Ling du Shan Xi
  • 大連永清寺恒順禅师: le maître Chan 禅师 Heng Shun 恒順 du temple Yong Qing de Da Lian
  • 长葛铁佛寺恒雨禅师: le maître Chan 禅师 Heng Yu 恒雨 du temple Tie Fo de Zhang Ge
  • 许昌净土寺恒孝禅师: le maître Chan 禅师 Heng Xiao 恒孝 du temple Jing Tu de Xu Chang
  • 汝阳观音寺恒乾禅师: le maître Chan 禅师 Heng Gan 恒乾 du temple Guan Yin de Ru Yang
  • 思茅普贤寺恒缘禅师: le maître Chan 禅师 Heng Yuan 恒缘 du temple Pu Xian de Si Mao

Tous de la génération Heng 恒 correspondant à la 35ème génération (voir article).

En dessous, il y a la liste de tous les co-disciples de la 35ème génération Heng 恒, avec leur nom de disciple (Fa Ming 法名) et leur nom civile (Shu Ming书名)

Co-disciples de la 35ème génération
Co-disciples de la 35ème génération

Encore en dessous, il y a la liste de tous les « petits disciples » de la 36ème génération Miao 妙, tous disciples de maitre Shi Heng Jun 释恒君.

Disciples de la 36ème génération Miao 妙
Disciples de la 36ème génération Miao 妙

中国弟子 Disciples Chinois :
妙泓 Miao Hong – 李长胜 LI Chang Sheng (Facebookinfos sur son école à He Bi – vidéo)
妙汶 Miao Wen – 黄奇侠 HUANG Qi Xia (Facebook)
妙海 Miao Hai – 张前 ZHANG Qian (Facebook – vidéo – site)
妙行 Miao Xing – 杜双民 DU Shuang Min (Facebook – vidéo)
妙洁 Miao Jie – 候业帅 HOU Ye Shuai (Facebook)
妙正 Miao Zheng – 赵征伟 ZHAO Zheng Wei
妙渡 Miao Du – 韩超HAN Chao (Facebook – site de son école à Bei Jing – vidéo)
妙智 Miao Zhi – 耿建斌 GENG Jian Bin
妙清 Miao Qing – 渠怀建 QU Huai Jian
妙江 Miao Jiang – 李锐 LI Rui
妙凇 Miao Song –  李长松 LI Chang Song

Entrainement du maitre avec ses disciples
Entrainement du maitre avec ses disciples
Shi Yan Fo 释延佛 et Shi Miao Xing 释妙行
Shi Yan Fo 释延佛 et Shi Miao Xing 释妙行
Shi Miao Du 释妙渡, Shi Yan Fo 释延佛 et Liu Bao Shan 刘宝山
Shi Miao Du 释妙渡, Shi Yan Fo 释延佛 et Liu Bao Shan 刘宝山

法国弟子 Disciples de France (巴黎 Paris: FacebookSite  南特 Nantes: Facebook Site)
妙淑 Miao Shu – Ouiza
妙丽 Miao Li – Monik
妙海 Miao Hai – Paulin
妙珍 Miao Zhen – TRAN Min
妙治 Miao Zhi – OR E.
妙洪 Miao Hong – YANG Louis
妙济 Miao Ji – LAY Bun
妙演 Miao Yan – HERON Julien
妙法 Miao Fa – MOREL Sébastien
妙池 Miao Chi – CARBON C.
妙泷 Miao Long – SAIKAILI M.
妙泊 Miao Po –  HAMZAOUI L.
妙浒 Miao Hu – RENAULT Mathieu
妙涛 Miao Tao – Richard
妙波 Miao Bo – MOULY R.

西班牙弟子 Disciple d’Espagne:
妙嵁 Miao Zhang – ALVAREZ Carlos (FacebookSite)

希腊弟子 Disciple de Grèce:
妙滇 Miao Dian – KOURIS Christos (FacebookSite)

Enfin sur le bas de la stèle est inscrit les noms des « arrières disciples » de la 37ème génération Ti 体

Disciples de la 37ème génération Ti 体
Disciples de la 37ème génération Ti 体

Avec une liste pour les « arrières disciples » de Grèce 希腊, tous disciples de 释妙滇 KOURIS Christos.

Et une liste pour les « arrières disciples » d’Espagne 西班牙, tous disciples de 释妙嵁 ALVAREZ Carlos.

Ci-dessous une partie de  la lignée du monastère Da Fa Wang 大法王寺:

Généaoligie Da Fa Wang
Généaoligie Da Fa Wang

A travers cette stèle, nous pouvons voir l’importance de la filiation dans les milieux des arts martiaux chinois et en particulier à Shaolin. En occident, nous ne mettons pas l’accent sur la filiation, et surtout ce n’est pas quelque chose de « naturel », « normal » pour nous. En Chine et en Asie de manière générale, c’est un point clé que nous devons comprendre et respecter pour pouvoir créer des « ponts » entre nos cultures diamétralement opposées.

Shi Heng Jun 释恒君 avec son maitre Shi Yan Fo 释延佛 à Paris
Shi Heng Jun 释恒君 avec son maitre Shi Yan Fo 释延佛 à Paris

Si vous souhaitez aller vous entrainer au monastère Da Fa Wang avec l’un de ces maîtres, n’hésitez pas à contacter Stage Kung Fu Chine: FacebookSite 

Stage Kungfu Chine
Stage Kungfu Chine

© Copyright Shaolin Nantes.

Shaolin Si : le temple quoi ? de la petite forêt ? de la jeune forêt ?

Après avoir lu presque tout et n’importe quoi sur l’explication du nom du célèbre monastère de Shaolin, j’ai décidé d’écrire un article sur ce sujet.

Il est souvent traduit à tort par :
Le temple de la petite forêt
Le temple de la jeune forêt
Le petit temple boisé

Tout d’ abord, décomposons le nom Shaolin Si (少林寺)

Monastère de Shaolin 少林寺
Monastère de Shaolin 少林寺

少shào : jeune
林lín : forêt/bois
寺sì : monastère

A première vue on pourrait traduire simplement par le « monastère de la jeune forêt ».

Cette traduction devient complètement erronée lorsque l’on connaît la géographie de la région où est situé le monastère de shaolin.

Le monastère se trouve au milieu du Song Shan 嵩山. Cette chaîne de montagne est composée de deux principaux monts :

  • à l’est le mont Tai Shi 太室山
  • à l’ouest le mont Shao Shi 少室山

Le monastère de Shaolin est situé au pied du mont Shao Shi au milieu d’une forêt.

Le « shao » dans « Shaolin Si » fait donc référence au mont Shao Shi, « lin » fait référence à la forêt et « Si »  au monastère.

Pour une raison que j’ignore, les chinois traduisent toujours « Si » par « Temple » (au lieu de « monastère ») dans le cas de « Shaolin » (dans les autres cas, ils traduisent bien par « monastère »).  En chinois « Temple » se dit «miào » 庙.

On peut donc traduire Shaolin Si par « le monastère dans la forêt du mont Shao Shi ».

Liens sur le site officiel (en anglais)

© Copyright Shaolin Nantes.

L’origine des noms des moines de Shaolin

Le grand Maitre Shi Su Xi
Le grand Maitre Shi Su Xi 释素喜

On entend souvent parler des maîtres de Shaolin dans les médias spécialisés. Les plus connues sont Shi De Yang (释德杨), Shi De Cheng (释德成), Shi Heng Jun (释恒君) etc. On peut se rendre compte d’une certaine similitude dans leurs noms. Le but de cet article est donc de vous éclaircir sur ces noms et leurs origines.

Tout d’abord, on peut diviser la lignée des moines de Shaolin en trois grandes parties :

1ère lignée d’abbés du Monastère de Shaolin
1) Ba Tuo 跋陀 (est le fondateur du monastère et le premier abbé du monastère)

2ème lignée d’abbées du Monastère de Shaolin
1) Da Mo 达摩 (378-?) (est le fondateur du CHAN (禅), connu pour avoir créé les premiers qigong de Shaolin 少林气功, Yi Jin Jing 易筋经, Xi Sui Jing 洗髓经 etc)
2) Hui Ke (487-594)
3) Sheng San (d. 606)
4) Gao Xing (580-651)
5) Hung Ren (600-678)
6) Hui Neng (638-713) (extrêmement influent, sa propre vie est considérée comme un sutra, le premier abbé, qui a écrit les principes du bouddhisme Chan. Avec la mort de Hui Neng une nouvelle lignée de moines commence à Shaolin. La première génération de cette lignée est Fuyu.)

3ème lignée d’abbées du Monastère de Shaolin
1) Fu Yu (福裕, 1203-1275) (Dynastie Song) (première génération de « moine combattant », fondateur de la lignée du monastère de Shaolin)
…)
29) Shi Xing Zheng (1914-1987)
30) Shi Yong Xin (né en 1965, abbé actuel)

Pendant la dynastie Song, l’abbé Fu Yu (福裕) a écrit un poème avec lequel on détermine les noms des moines de Shaolin (appelé en chinois 七十字 « les 70 mots »). Donc depuis l’apparition de ce poème est née la lignée des noms des moines que l’on connaît aujourd’hui. Ces noms sont décomposés en trois parties de la façon suivante :

-la première partie du nom est toujours la même : 释 (shì). C’est le diminutif de 迦牟尼(shì jiā móu ní) qui est un hommage au bouddha Sâkyamuni.

-la seconde partie du nom correspond à la génération du moine. C’est cette partie précise du nom qui fait référence au poème de Fu Yu 福裕 et qui permet de déterminer la génération du disciple.

Ce poème est le suivant :

福慧智子觉,了本圆可悟。
周洪普广宗,道庆同玄祖。
清静真如海,湛寂淳贞素。
德行永延恒,妙体常坚固。
心朗照幽深,性明鉴崇祚。
衷正善禧禅,谨悫原济度。
雪庭为导师,引汝归铉路。

En PinYin :

Fu hui zhi zi jue,
liao ben yuan ke wu
Zhou hung pu guang zong,
dao qing tong xuan zu
Qing jing zhen ru hai,
zan ji chun zhen su
De xing yong yan heng,
miao ti chang jian gu
Xin lang zhou yu shen,
xing ming jian chong zha
Zhong zhen shan xi shang,
jin zhi yuen ji du
Shui ting wei tao shi,
ying ru gui ming lu

Correspondance des mots du poème avec le nom des génération :
1. Fu Yu Hui Ju    10. Wu                       19. Xuan        28. Chun
2. Hui                        11. Zhou                    20. Zu             29. Chen
3. Zhi                         12. Hung                   21. Qing        30. Su
4. Zi                            13. Pu                         22. Jing          31. De
5. Jue                         14. Guang                23. Zhen       32. Xing
6. Zi                            15. Zong                    24. Ru            33. Yong
7. Ben                        16. Dao                      25. Hai          34. Yan
8. Yuan                     17. Qing                     26. Zan         35. Heng
9. Ke                           18. Tong                    27. Ji              36. Miao
37. Ti                          38. Chang

Traduction du poème (j’ai fais de mon mieux):

* * *

Seules les personnes saines peuvent comprendre la voie, ensuite elle pourront atteindre la sagesse et le bonheur.
Utilisez l’ensemble pour voir les principes, vous pourrez comprendre la voie.
Nous devons répandre le CHAN (Zen) comme des rayons de soleil sur le monde entier.
Toutes les branches du bouddhisme ont la même racine.

La clarté et le calme sont profonds comme la mer.
Quand vous abandonnez vos attachements, votre vrai visage apparaît.
Seule la vertu est sans fin,
Votre cœur pur ne change jamais.
Quand votre coeur sera calme, sa luminosité dissipera l’obscurité.

Votre vraie nature est la plus haute.
Si vous êtes loyal, honnête et gentil, vous recevrez le bonheur et la paix.
Rappelez-vous toujours du cœur de Bouddha.
Dans l’esprit de Huike,
C’est la voie du Bouddhisme.

* * *

-Enfin la troisième partie du nom est donnée par le maître à son disciple.

Pour résumé, le nom d’un moine/disciple de ShaoLin se décompose toujours de la façon suivante :

SHI (释)         +         la génération  +         nom donné par son maître

Ex :  SHI 释 + HENG 恒 + JUN君

Traditionnellement, ces noms étaient réservés qu’aux moines ordonnés. Aujourd’hui, c’est une toute autre réalité. De nos jours, la plupart des maîtres de Shaolin ne sont pas moines (和尚) mais possèdent un nom bouddhiste (法名) qui leur a été donné par leurs maîtres.

© Copyright Shaolin Nantes.